Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Article R.L Projet Gaz de Houille à Zimming – Avis DEFAVORABLE

Ci joint un article paru dans l’édition Républicain Lorrain (dimanche 7 Février 2016) à Zimming sur la situation du projet de forage  E.G.L. Comme déjà annoncé, le commissaire enquêteur, contrairement à celui de Longeville les St Avold, a donné un avis DÉFAVORABLE à la poursuite de ce projet.

Lien vers Journal « La Gaz’ette » 

Remarques et analyses  de L’A.L.M.E.C :

On est en droit de se demander pourquoi à Longeville lès St Avold un avis favorable a été donné par le commissaire enquêteur. Pourtant la mobilisation a été aussi forte qu’à Zimming et de nombreux carnets de remarques ont été remplis lors de l’enquête publique.

Quelle est la différence entre Longeville et Zimming ?.

Après analyse on peut se rendre compte que contrairement à Zimming, où l’ensemble du conseil municipal a fait bloc derrière son maire, que cela n’a pas été le cas à Longeville lès St Avold … .

Certes, le vote final du conseil municipal à Longeville est contre le projet EGL, mais il manque l’unanimité comme à Zimming !

A qui la faute ?

Ce sont les votes de Mme le maire et 4 de ses adjoints qui ont fait défaut. Avec leur vote OUI, ils ont suivi informellement les consignes du D.U.F et de son Président, M.Lavergne pour qui ce projet est primordial et prioritaire . Ils ne pouvaient pas décevoir Le D.U.F en votant NON au projet.

Rappel du Résultat  du vote à Longeville les st Avold ( Conseil municipal  du 23 Octobre 2015)

Votes OUI pour projet EGL  : Mme Thielen-Kalis / M.Laurent / M.Lebleu / M.Hahn / M.Thiry  

Les longevillois apprécieront à sa juste valeur cette prise de position qui va à l’encontre des souhaits des habitants de notre commune. Mais l’histoire est loin d’être terminée et nous resterons vigilants sur la suite de ce dossier.

Le Bureau


RL-07022016

Article Républicain Lorrain sur l’A.L.M.E.C

Rl-05022016Veuillez trouvez ci joint un article paru dans l’édition Républicain Lorrain du vendredi 5 Février 2016 sur les actions entreprises par  l’Association A.L.M.E.C depuis sa création en 2008.

Il est important que tous les habitants de nos communes disposent de ces informations, et pas seulement via  les sources « officielles ». Ils peuvent ainsi se faire leur propre idée sur ces sujets qui les impactent dans leur vie quotidienne.

L’objectif principal de notre association A.L.M.E.C  est d’informer en temps réel et en cas  de « dérives » ou illégalités notoires, et d’engager les actions nécessaires en justice afin de faire rétablir le droit.

En ce début d’année 2016, des dossiers retiennent notre attention :

1) Projet de forage de gaz de houille par la société E.G.L

2)  Déficit du SYDEME ( Gestion et tri des ordures ménagères) avec un déficit de près de 12 Millions d’Euros.

Ces dossiers sont suivis de très près, sans bien sur oublier les dossiers communaux, afin d’éviter tout gaspillage inutile des impôts des Longevillois.

Nous vous donnerons toutes les informations sur ces sujets sur notre site A.L.M.E.C .

 Le Bureau

Source : Républicain lorrain  Edition de St Avold – du vendredi 5 Février 2016

Article-RL-05022016

Publication Journal APEL57 « La Gaz’ette »

Ci joint une copie de la lettre d’information « La Gaz’ette » publiée et distribuée dans les boites à lettres par l’Association APEL57.

A écouter sur Utubes :  2017 – Exploitation des gaz de schiste _ Philippe Pascot   

Lien vers Journal « La Gaz’ette » 

Gazette-1

Lagazette1

Publication du rapport final Projet EGL à Zimming – AVIS DEFAVORABLE

Le rapport final du commissaire enquêteur sur le projet EGL à Zimming vient d’être publié.

Il émet un avis DÉFAVORABLE au projet de forage d’EGL .C’est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes qui se sont mobilisées contre ces projets de forage par la société E.G.L .

Mais la partie n’est pas encore gagnée et le préfet de Région peut passer outre toutes les recommandations des enquêtes publiques et donner son accord .

Donc restez mobilisés et à l’écoute des informations qui sont publiées sur les sites de l’APEL57 et celui de l’A.L.M.E.C.

Bonne consultation à tous.

Le Bureau 

Rapport final commissaire enquêteur projet EGL de Zimming

conclusion-rapport-Zimming.pdf

Communiqué Association ADQV – Gestion du SYDEME

A tous,

Vous trouverez ci dessous un communiqué publié par le Président de l’association ADQV sur la gestion du SYDEME ainsi que des 12 Millions de déficit et l’opacité qui entoure la gestion de cet organisme .

La lecture de cet article vous permettra de vous faire une idée personnelle sur ce sujet qui aura un impact certain sur les redevances et le tarif de collecte et traitement de nos ordures ménagères.

    Le Bureau    

ADQV

http://www.adqv.net/

LE PRESIDENT DU SYDEME M. STARCK PRONE LA TRANSPARENCE. VOUS AVEZ DIT TRANSPARENCE ? JUGEZ-EN!

Les membres de ADQV sont souvent présentés comme perturbateurs ou des agitateurs. Cette définition caricaturale, si elle peut amuser le lecteur, ne correspond pas tout à fait à celle exercée par le président de l’ADQV et son équipe. Ceux-ci ont une grande maîtrise des affaires juridiques et techniques
Le but n’est pas d’en venir aux mains, mais de défendre la démocratie et susciter la transparence dans les décisions des élus…Et que dire de la démocratie participative pourtant codifiée par la loi ?
La démocratie participative est une forme de partage et d’exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique. Cette mesure prévue par la loi ne semble pas être arrivée jusqu’en Moselle-Est et encore moins au Pays de Bitche.
En effet, notre association met en garde depuis de nombreuses années la gestion hasardeuse du Sydeme et de leurs dirigeants (syndicat mixte de Moselle-Est) qui s’occupent du transport et du traitement de nos ordures ménagères. Et cette année patatras! Ce que nous prévoyons depuis longtemps est arrivé, sans prévenir, prenant à contre courant les délégués des collectivités au Sydeme. Si au début ils ont vociféré, peu à peu leurs voix se sont éteintes et ils se rangent (contraints et forcés?) derrière la décision du Préfet et des dirigeants du Sydeme. Ceux-ci, président et DGS en tête, essayent par tous les moyens de recoller les morceaux. Pourtant la Chambre Régionale des comptes a jugé très sévèrement cette gestion et le budget 2015, le jugeant insincère. Le préfet a été chargé après deux avis de la CRC d’exercer ce budget qui s’écarte largement dr ses recommandations. L’ADQV a demandé l’annulation par un recours gracieux. Le préfet l’a refusé aux motifs jugés fallacieux par l’ADQV.
L’ADQV a dépose une plainte en annulation au Tribunal administratif par le biais de son avocat.
Et pendant ce temps le président du Sydeme, Serge Starck, accompagné de son directeur financier, Alexande Lutfalla continuent leurs tournées dans les collectivités adhérentes au Sydeme pour les convaincre d’ouvrir les cordons de la bourse afin de réduire ce déficit. Evidemment les contribuables seront impactés malgré les déclarations contraires de M. Starck.
L’ADQV pense que le sydeme aurait pu réduire son train de vie, mais là aucune mesure ne nous est parvenue. Moins de vice-présidences par exemple. Moins de publicités par exemple. Il n’y a pas de petites économies. Que dire de la salle de communication et du camion distribuant les sacs aux coûts exorbitants ? Et la vitrine des actionnaires que représente le site de Morsbach ?
Depuis un moment (au mois de décembre déjà) une réunion était prévue à Bitche comme celle publique qui a eu lieu à Morhange. Remise à plus tard, elle devait se tenir le mercredi 13 janvier. Le président Zintz a dans un premier temps voulu faire précéder la réunion publique par une réunion de travail (voir RL du 12 janvier). Que s’est-il passé ?
L’ADQV a dénoncé quelques irrégularités par le biais du Républicain Lorrain. Et surprise, dans le RL du 13, on apprend que le président Zintz a supprimé la réunion publique et de plus le président Starck sera accompagné du sous-préfet de Sarreguemines. Tout ça pour ça ? L’ADQV s’est contentée de surveiller l’arrivée des élus en espérant qu’ils posent les bonnes questions. Nous n’en doutons pas, bien que de nombreuses anomalies ne sont pas connues du public, ni des élus. Mais nous sommes à disposition. Que s’est-il passé lors de cette réunion ? Nous n’en saurons rien, car la presse aussi était absente. Drôle de conception de la démocratie!!! Et qu’en pense le représentant de l’Etat présent au cours de cette réunion ?

Les membres du Comité de l’ADQV qui ont maintenant reçu le soutien de plusieurs collectifs et associations d’Alsting, de l’Hôpital, du Pays Naborien et de l’ALMEC à Longeville-les-St-Avold (www.almec.fr) ainsi que de nombreux élus, ne lancent pas de fausses informations ni des propos diffamatoires Ils ont besoin de la presse quotidienne locale car ils ne peuvent se permettre de tirer à 163 000 exemplaires un numéro spécial de 8 pages couleur payé avec l’argent des contribuables. Pour cela ils rédigent des communiqués passés au peigne fin par toute l’équipe et nous aimerions que cette image soit respectée. Ils n’ont pas les moyens de publier dans la presse locale ou de diffuser dans des médias audios ou télévisés des messages payées par les contribuables, ce qui déséquilibre le droit à l’information objective. Mais les contribuables sont aussi des lecteurs ou des auditeurs et téléspectateurs. Ils payent pour recevoir des informations justes et claires. Merci à eux!.
Ils ont cependant l’intention de publier un bulletin d’information que nous remettrons à nos membres lors de l’AG du mois de février qui pourront ainsi en aviser tous les sympathisants de Moselle-Est. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux.

A qui profite ou profitera l’argent du contribuable dans la nébuleuse Sydeme constituée de Methavalor, d’une société d’économie mixte : sydeme développement et de 3 sociétés à actions simplifiés ? Des intérêts, des présidents des administrateurs multiples, des adresses étranges…. Le président Starck reste muet !! Tout ça pour nous débarrasser de nos ordures qui sont incinérées en majorité en Allemagne.

Nos recherches portent leurs fruits.

A propos des brevets: Des brevets, y en a, y en a pas ? L’ADQV a fait des recherches . Il y en a un qui n’appartient pas au Sydeme. M. Starck dans son explication dans les colonnes du RL s’est mélangé les pinceaux. Il dit que le sydeme est mentionné dans le brevet. C’est faux !Nous sommes désolés, le seul à être mentionné dans le document officiel de l’Office européen des brevets est M. Serge Winkelmuller avec son adresse personnelle. Pourtant puisqu’il était salarié du sydeme, l’employeur devrait en être le propriétaire aux termes de l’article L. 611-7 du CPI à moins qu’il s’agisse d’une invention libre réalisée par le salarié en dehors de ses fonctions, sans aucun lien avec celles-ci. Dans ce cas, bien évidemment, elle appartient au salarié. Ce qui n’est pas le cas !! Revoyez vos arguments Président et expliquez aux élus comment un de vos employés est co-inventeur d’un brevet dont le titulaire est une société suédoise ???
Concernant Methavos, elle n’a pas de brevet sur la fermentation des déchets mais a simplement déposé une demande en cours d’examen !

Concernant les montages financiers complexes, de la SEM et des SAS. Celles-ci ont été créées à la hâte avant le départ du président Stirnweiss courant 2014 selon des élus bien informés. Expliquez aux élus et aux citoyens M. Starck pourquoi on y retrouve de nombreux administrateurs, hommes d’affaires ou personne morale. Par exemple pour la SAS Methavos le directeur est SAGILOR. C’est une société dont le gérant est M. Franck Lingenheld dont le siège est à DABO. Nous avons pu voir dans les DNA du 12 que la société Lingenheld investit en Suède en parteenariat avec la SEM de Morsbach (voir PJ).DNA 12.01
D’autres administrateurs dont l’un demeure à Palavas-les Flots et l’autre en Suède à Stockholm enfin un autre, homme d’affaires champenois, curieusement domicilié à Reyersviller à la même adresse qu’un de nos élus!
Quel est rôle de nos élus dans ces montages imbriqués les uns dans les autres. Qui serait responsable en cas de faillite ou de condamnation de ces sociétés et leurs dirigeants. Qui va payer la casse !!! Nos élus en ont-ils conscience ?

Les nombreuses investigations menées l’ADQV ont permis d’apprendre qu’une société luxembourgoise, celle qui a monté les usines de Morsbach et de Sarreguemines, aurait déposé plainte auprès d’un procureur luxembourgeois le 22 décembre dernier pour escroquerie contre le Sydeme SAS ainsi que contre Methavos. Respecter la présomption d’innocence. Les membres de l’ADQV se posent néanmoins la question : « Qu’adviendrait-il si ces plaintes aboutissaient ? Les élus de Moselle-Est et d’Alsace sont-ils informés de cette procédure ? ».

Le refus par le président Starck de communiquer les documents sollicités et d’apporter des précisions à nos questions ne font qu’augmenter nos soupçons. Ce refus est le même pour un élu bas-rhinois (maire d’Herbitzheim) délégué du Sydeme, membre de la commission des finances qui n’a pas hésité à citer l’ADQV dans son courrier recommandé. Mépris pour une association représentative des citoyens du Pays de Bitche, mépris pour les élus délégués….

Le dépôt d’une plainte au pénal envisagé est conforté par les récentes découvertes et les attitudes hostiles du président Starck envers une association qui agit dans le respect de ses statuts pour la défense du contribuable. Les ultimatums n’ont pas prise sur l’ADQV qui ne se laissera pas intimider.

Pour le Comité de l’ADQV
le président Rémy Seiwert