Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

IMPORTANT : Pas de réunion publique sur le projet Orange Internet Haut Débit !

Faisant suite au dernier conseil municipal du mois d’avril et de différentes rumeurs persistantes, il paraitrait que notre cher Maire, M.Webert à décider de ne pas organiser de réunion publique sur le projet de l’Internet Haut Débit et des 2 NRA-ZO qui viennent d être mis en place ces derniers mois par ORANGE et qui seront activés dans les prochains jours ou semaines.

Pourtant, ce type de réunion publique est organisé dans l’ensemble de la France pour des projets similaires. Elles ont pour vocation de donner à l’ensemble de la population les informations techniques importantes  sur le projet, mais également de donner l’occasion aux prestataires Internet (ORANGE,FREE,SFR, …) de présenter et de faire connaître leurs offres et de répondre aux questions/réponses des habitants.

Encore une fois et si cela se confirme notre Maire fait un blocage et une obstruction totale à ce que les Longevillois soient informés d’une façon correcte et directe .Il préfère soit disant « envoyer un courrier « dans chaque foyer avec bien sur au bas de la lettre sa signature afin de bien montrer et avec quel « dynamisme » il s’est personnellement impliqué dans ce projet !.

En ne voulant pas organiser une réunion publique, il démontre a nouveau et clairement son mépris vis à vis des Longevillois sur l’une de leur préoccupation principale qui est l’accès à l’Internet Haut Débit. Les Longevillois ne sont pas dupes de la manœuvre et on en assez d’être pris pour des « demeurés »  et aucunement impliqués  dans la vie communale.

M.Webert a peur d’affronter les Longevillois lors d’une telle réunion, car il n’a strictement rien a répondre et bien au contraire cela mettra en évidence ses errances sur ce dossier en attente depuis bien trop d’années.

M.Webert n’ayant à aucun moment gérer le projet de L’Internet Haut débit dans sa commune et bien au contraire a tout mis en oeuvre pour le bloquer, car il le considère comme une perte de pouvoir . Il pense et en est convaincu qu’il doit être le s eul à disposer et de communiquer l’information qu’il jugera utile .

En plus, avec le fait que l’Internet Haut Débit couplé avec des offres de télévision sera disponible sur l’ensemble de la commune , il a vite compris que son canal de propagande local Numéricable allait avoir du « plomb dans l’aile » et perdre très vite le peu d’abonnés restant.

Nous diffusons également ci dessous et à titre de rappel pour M.Webert et son équipe les principes essentiels qui guident une démocratie participative, mais cela il semble l’ignorer au plus haut point..Mais le temps joue contre lui et il l’apprendra très rapidement  à ses dépends car les Longevillois n’acceptent plus cette main mise sur la commune et son infrastructure et surtout la façon d’être informé !.

Mais de quoi a t’il peur ?. S’il ne veut pas y participer, il peut rester à la maison et personne ne lui en tiendra rigueur d’avoir peur de débattre avec ses concitoyens  .Cela ne change pas, on en a l’habitude !.

Si cette intention se confirme ces prochains jours, nous prendrons par contre à L’A.L.M.E.C les devants et nous informerons directement les Longevillois.

Nous ne les laisseront pas à nouveau dans l’ignorance la plus totale et comme le fait a l’accoutumé le Maire de Longeville , car le choix d’un prestataire est crucial et les engagera pour de nombreux mois.

Nous vous demandons de vous engager et de téléphoner ou de vous rendre à la Mairie de Longeville afin de réclamer l’organisation et la tenue de cette réunion publique sur l’internet Haut Débit à Longeville les st Avold.

Numéro de téléphone de la Mairie et demander M.Le Maire 03.87.92.53.01 

                  ou le D.G.S (Directeur général des services) :     03.87.92.20.86

En cas de non réponse au téléphone ,ne vous laisser pas éconduire, veuillez insister, car il s’agit d’un service public et vous avez droit à la parole et bien sur à la prise en compte de votre appel et de votre demande  !.

Soyons enfin maître de notre destin et décidons nous mêmes de ce qui est bon pour notre avenir et ne laissez plus un Maire autocratique décider à votre place  !.

Le Bureau

 

Principe d’une réunion publique

Une démarche participative est ponctuée par des moments d’échange, des temps forts, parmi lesquels figure la réunion publique.


Les contacts directs entre le maître d’ouvrage et le public constituent parfois une étape délicate de la concertation mais ils en sont une étape quasiment obligatoire. La participation du public doit être un échange de point de vue, plutôt qu’une confrontation. Il faut mettre tout en œuvre pour que les débats se déroulent dans un climat de confiance et de sérénité.

-  L’information, complète et transparente, doit être communiquée dans un langage qui ne soit pas trop technique ;
-  Il est préférable que le lieu choisi pour la réunion soit neutre ;
-  Les échanges doivent laisser la place à l’écoute et aux questions ;
-  L’assemblée ne doit pas être trop nombreuse : il est possible d’organiser plusieurs réunions publiques, chacune sur un thème différent ;
-  Un médiateur peut être nommé pour animer ces discussions : sa neutralité contribuera certainement à apaiser les tensions.

Guide à l’intention des collectivités locales, la concertation publique au cœur des projets d’équipement, FNTP, 2004, 24 p.


« Organiser une réunion publique permet d’informer un grand nombre de personnes et donne un caractère officiel à cette information. Elle constitue une tribune pour les promoteurs comme pour ses opposants ; la réunion publique tient une place importante dans le fonctionnement démocratique de notre société. Il s’agit de temps forts, très utiles pour marquer la volonté de réaliser l’aménagement. »

La concertation en aménagement, CERTU, 2000, 168 p.


Les réunions publiques ne sont qu’un élément du débat ou de la concertation mais ce sont des éléments « phares ». Elles comportent une dimension cognitive mais aussi une dimension psychologique :

La dimension cognitive

De façon générale, la réunion publique est un temps d’échange qui vise à :
-  Informer et diffuser la connaissance produite sur le projet
-  Faire émerger et écouter les questions, les points de vue, les prises de position
-  Instaurer un dialogue avec le milieu local
-  Susciter des échanges entre les participants
-  Mesurer le poids des arguments et les forces en présence.

La dimension psychologique

Les réunions publiques sont l’occasion de construire entre les participants – maître d’ouvrage, maîtres d’œuvre, société civile, associations, grand public – une relation plus approfondie, liée notamment au travail en commun sur les problématiques soulevées dans le débat. C’est là que peuvent se tisser les conditions d’une meilleure confiance dans le maître d’ouvrage et les maîtres d’œuvre. C’est aussi lors des réunions publiques que l’analyse et le recul du maître d’ouvrage par rapport aux problématiques soulevées et son attitude responsable peuvent être davantage reconnus et appréciés.

Le maître d’ouvrage sera particulièrement attentif au moment pertinent pour lancer des réunions publiques. En règle générale, les institutions auront été informées et rencontrées avant les premières réunions avec le public.

Concertation/débat public, Fiches méthodologiques, MELTM, 2004, 48 p.

5 Comments »

  • Bonjour,

    Mais concrètement internet H.D sera disponible à partir de quand?

    Commentaire par Mickael — 22 avril 2012

  • Des que les installations auront été réceptionnes techniquement comme il se doit par les autorités de tutelle . Pour la date de mise en service, on verra cette semaine mais il ne faut pas jouer individualiste mais penser collectif et une réunion d’information publique est nécessaire et impérative afin que TOUS les Longevillois soient informés comme il se doit !
    J’informe sur le site des que l’A.L.M.E.C dès qu’il y aura du neuf !

    Commentaire par Le bureau — 22 avril 2012

  • Bien sur qu’une réunion publique est nécessaire pour informer tous les longevillois, des offres des fournisseurs et du déroulement à la mise en route des NRA.

    Merci encore pour les infos que vous nous faites parvenir sur votre site!!!

    Commentaire par Mickael — 22 avril 2012

  • L’élargissement du concept de liberté de communication trouve à la fois son origine dans l’article IX de la Déclaration universelle des droits de l’homme et l’une de ses premières formulations apparaît dans l’enseignement de Paul VI : « Le droit à l’information est un droit universel, inviolable et inaltérable de l’homme moderne, puisqu’il est fondé sur la nature de l’homme moderne. Il s’agit d’un droit à la fois actif et passif : d’une part, la recherche de l’information et d’autre part, la possibilité pour tous de la recevoir » (cité par Balle, Médias et Sociétés, p.254).

    Commentaire par PSESKI — 24 avril 2012

  • j’ai appeler la mairie,selon eux , internet ne serait disponible que pour juin est aucune reunion n’est prévu a cet effet.Aucune réponse conçernant les prestataires (le flou total!).la seule information obtenue est la mise en route ou les changements seront rendu public par courrier dans le duf ou dans les boittes aux lettres!!!.incroyable les techniques utilisées par la municipalité pour rendre public ces informations

    Commentaire par ludo — 25 avril 2012

Leave a comment