Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

La dure réalité pour Numéricable et pour Longeville !.

  Avec la dernière idée en date de notre Maire de relancer le projet Numéricable à Longeville les st Avold, nous tenions à vous faire part de l’article paru dans le journal « La Tribune » et Lorraine Numérique qui vous permettra de vous faire ainsi une idée personnelle sur ce sujet d’actualité.

Nous vous invitons également à visualiser le Conseil Municipal de St Avold sur la délibération et le vote de la « convention de modernisation Numéricable ». Vous pourrez apprécier de quelle façon expéditive ce point « Numéricable » à été voté le 28 Mars 2012 à St Avold, engageant la ville à hauteur de 1,5 M€ sur un projet de 3 Millions €uros . Une telle situation risque fort de se renouveler à Longeville ou M.Webert veut faire voter en urgence, jeudi le 28 Juin 2012 la même convention « Modernisation Numéricable » pour un montant de près de de 1,2 M€.

Consultation de la video du 28/03/2102 C.M de st Avold  :     » Convention modernisation Numéricable ».

A titre de comparaison le projet pour les quelques prises Télévision Numéricable restantes à Longeville les st Avold , notre Maire veut dépenser à son tour pas loin de1,2 M€ qui sont a notre avis egalement le résultat d’un accord commercial entre les 2 municipalités avec le prestataire Numéricable .

Nous n’en connaissons pas encore les tenants et les aboutissements, mais L’association A.L.M.E.C est en train de se mobiliser sur ce dossier et n’accepterons pas un nouveau projet dont nous ne connaissons pas les tenants ni les aboutissants. La seule chose qui est sure est que l’équipe municipale en place à été incapable d’accompagner les projets de mise en place de l’Internet Haut Débit( NRA-Z0) et de faire activer à Orange la TV par l’ADSL pour la partie Sud de Longeville. C’est notre action en vue de cette activation qu’elle devrait soutenir mais elle préfère « lancer » un nouveau projet pensant qu’elle pourra faire oublier ses errances sur l’ensemble du dossier HD .

Déjà en 2010, un projet identique devait voir le jour pour un montant de 1,7 M€ ,nous étions arrivé à l’Association A.L.M.E.C avec notre intervention auprès du Conseil Général et de son Président de l’époque ,M.Leroy, qu’une subvention d’un montant de 600 K€ demandée par  M.Webert ne lui soit pas accordée .

Nous avons demandé  cette semaine par courrier officiel que l’on nous fasse une copie des documents de cette « convention de Modernisation Numéricable » . Force est de constater qu’a nouveau nous sommes confronté au refus total du Maire de nous communiquer ces documents en vue de la compréhension du dossier.

Si le Maire persiste dans le refus de nous remettre une copie de ces documents dont l’accès est garanti par la Loi n°78-753 du 17 juillet 1978 ,nous saisirons une nouvelle fois la C.A.D.A ( commission d’Accès Aux Documents Administratifs) dépendant du Conseil d’Etat à Paris. Cette attitude anti-démocratique est indigne d’un Maire élu qui se doit d’être au service de ses concitoyens .

Si M.Webert pense qu’en faisant obstacle à la remise de ces documents et qu’il va pouvoir agir à sa guise et dépenser sans compter l’argent communal, il se trompe lourdement. Les Longevillois sont en droit de se poser la vraie question et de connaitre la vérité sur un dossier dont le financement va impacter les comptes de la commune pour pas mal d’années. Que cache cette attitude  ?.

Le conseil Municipal du Jeudi 28 Juin 2012 à 19 Heures devrait nous donner quelques informations complémentaires mais nous craignions que comme d’habitude M.Webert va essayer de passer en force et faire voter cette convention dans la même ligne que la ville de  st Avold .

Nous découvrirons rapidement de quoi il s’agit et nous agirons en conséquence et bloquerons par tous les moyens légaux ce dossier « opaque » qui risque de couter très cher au contribuable Longevillois, de plus sans aucune valeur ajoutée .

Le Bureau.

****************************************************************************************

Jeudi 8 mars 2012 | Source :Lorraine Numérique

La dure réalité de Numericable

Depuis des années Numericable fanfaronne. Le journal « La Tribune » révèle la réalité de la situation de l’opérateur qui s’est aussi fait connaître par ses conflits avec diverses collectivités.


Selon La Tribune, « Le câblo-opérateur ne rendait plus public ses résultats depuis deux ans. A l’occasion d’une émission obligataire, il a du les dévoiler dans un document que latribune.fr s’est procuré. Pas très encourageant… »

Le chiffre d’affaires de Numericable a reculé de 4,4% en 2009, puis de 1,1% en 2010. Une contre performance, car, pendant ce temps, le marché de l’Internet haut débit a par exemple affiché une croissance de 20% en 2009, puis de 14% en 2010, selon l’Arcep.Pour les neuf premiers mois de 2011, la croissance est de 1,1%.

Les chiffres sur les abonnés ne sont guère plus brillants. Ils montrent une évaporation des abonnés à la télévision seule. En 2008, le taux de désabonnement s’élevait à 30,3%, ce qui signifiait qu’en pratique, quasiment un tiers des clients avaient quitté Numericable cette année là. En septembre 2011, ce taux est tombé à 17,7% (en annualisé), un niveau que le câblo-opérateur espère maintenir.

Tous les détails ici, dans La Tribune.

 

 

Pas de commentaire »

No comments yet.

Leave a comment