Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Les Vidéos du C.M 12 Avril 2013 + Annulation Déliberation Numéricable

                    camera_zoom246x160        Les vidéos enregistrées lors du dernier Conseil Municipal  du Vendredi 12 Avril 2013 sont maintenant disponibles à la consultation.

Elles sont consultables  en cliquant ou  en vous rendant dans la barre de menu du site dans la rubrique vidéos ou en cliquant sur les liens ci dessous.

 

 Vidéo complete du CM du 12 Avril 2013

 

Point 11  :   ANNULATION DELIBERATION NUMERICABLE  ( Vidéo a voir absolument)

 Extrait Vidéo :  Annulation délibération NUMERICABLE .

Les Longevillois pourront voir  qu’on a obligé  M.Webert à annuler la délibération NUMERICABLE (point 11 de l’ordre du jour) et pour laquelle l’opposition municipale à demandé au Préfet de Moselle un contrôle de légalité  et ceci contrairement à ce qu’annonce M.Webert qui se fait à nouveau passer pour une victime . Nous vous laissons apprécier avec quelle incompétence manifeste, M.Webert répond aux questions claires formulées par la conseillère de l’opposition Mme Kalis Suzanne. Il dit ne rien comprendre a ce qui lui arrive et attend de la part du Préfet ou de la Sous Préfète de Boulay  qu’ils lui disent quoi faire. C’est à nouveau la faute à tout le Monde, mais surtout  la sienne .

L’A.L.M.E.C a également déposée au mois de Novembre 2012  une requête en annulation devant le Tribunal Administratif de Strasbourg  afin de faire annuler juridiquement cette délibération qui n’avait pour seul but de favoriser le fournisseur NUMERICABLE sans aucune autre forme de mise en concurrence et appel d’offre vis à vis d’autres fournisseurs ( Orange, Bouyges, Free, …) . Cette façon de procéder est totalement interdit par les règles qui régissent la concurrence Française et Européenne. C’est pour cela que nous avons été entendus au Mois de Décembre par la D.G.C.C.R.F ( Direction Générale de la Concurrence et de la Répression des Fraudes) de Metz.

Encore une fois l’Association A.L.M.E.C aura eue raison de M.Webert qui voulait dépenser sans compter et faire un cadeau de près de 1,2 M€ à une société privée NUMERICABLE . Ce projet n’avait  aucun avantage pour notre commune, car le Haut Débit couvre déjà avec les 3 NRA-ZO en place, 99,89 % de la commune ,et ne concernait quasiment plus aucun Longevillois. Vouloir faire dépenser un tel montant à notre commune  soit 1/4 de notre budget Longevillois est une hérésie en soi.

Ce projet à 1,2 M€ qui ne consistait qu’a poser et raccorder une Fibre Optique depuis st Avold ( alors qu’il y en a déjà une dizaine en réserve …) à la tête de réseau de Longeville.  En clair, et comme il n’était pas prévu de déployer la F.O dans toutes les rues, le débit Maximal aurait été identique à celui de l’ADSL ( 20 à 30 Mbs) . Ce projet soit 1,2 M€ pour les 280 prises actives restantes aurait eu pour conséquence de financer à une société privée 4820 €/ prise raccordée soit 30 fois plus cher qu’une prise d’un abonné Numéricable à Sarreguemines (160 €).

A qui profitait ce projet ? .On peux légitimement se poser la question quand on voit le résultat .

Pourquoi M.Webert voulait a tout prix mettre en œuvre ce projet alors que son investissement dans le domaine de la mise en place de l’Internet Haut Débit ses 5 dernières années  frôle le ZERO absolu ?.

C’est l’Association A.L.M.E.C est ses adhérents qui ont tout fait pour que la mise en œuvre du Haut Débit se fasse à Longeville .

M.Webert s’est  fait une nouvelle fois épinglé et rappelé à l’ordre par le Préfet de Moselle qui lui demande de retirer sans tarder sa délibération qui n’est pas légale et viole toute les lois de la concurrence en vigueur .

Il est grand temps qu’il prenne à son compte toutes ces déconvenues et qu’il en tire toutes les conséquences …

Vu que cette délibération a été annulée , nous allons faire part dès la semaine prochaine de  cette décision aux juges du Tribunal Administratif de Strasbourg qui mettra fin à l’enquête en cours.

Nous tenons également à prévenir M.le Maire que s’il décide unilatéralement et sans discussion de réitérer un nouvel essai et en présentant une nouvelle délibération de ce projet Numericable, il nous trouvera  immédiatement sur son chemin et avec les mêmes

conséquences.

LE BUREAU

Retrait-delib-Numericable

 

3 Comments »

Leave a comment