Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Encore plus de très haut débit avec le VDSL2 en FttDP

VDSL2

Article DegroupNews – 25 Mai 2015  par 
 Un comité d’experts dont Orange a validé l’injection du VDSL2 en aval du point de concentration dans la boucle locale cuivre. Un grand  pas en avant vers l’utilisation du FttDP, la fibre optique jusqu’au palier.

 Depuis 2013, un comité d’experts regroupant des opérateurs dont Orange étudie la possibilité d’utiliser le VDSL2 dans une configuration  où les opérateurs pourraient déployer des équipements actifs au sein d’immeubles et en aval du point de concentration du réseau cuivre sans perturber les technologies xDSL existantes injectées depuis le NRA.

Après de nombreux tests en laboratoires, simulations théoriques et test sur des lignes téléphoniques réelles, le comité d’experts est  parvenu à un compromis technique afin de disposer des meilleurs débits dans un contexte de cohabitation accrue avec les autres  technologies xDSL.

Une première étape vers la mise en place du FttDp, la fibre optique « jusqu’au palier »

En autorisant cette technologie, l’ARCEP ouvre la voie au FttDP, c’est à dire le déploiement de la fibre optique jusqu’à un point très proche du logement de l’abonné. Toutefois à la différence du câble ou FTTLA qui raccorde l’abonné par une terminaison en câble coaxial, la terminaison FttDP utilise les câbles téléphoniques en cuivre. Un boitier de conversion (appelé DPU) raccorde la fibre au segment métallique terminal de la paire de cuivre. Ce boîtier est alimenté en énergie par le réseau électrique de l’abonné via ce segment métallique.

Vers un usage ponctuel

Loin d’être généralisée, cette technologie va permettre d’apporter une meilleure connexion à un grand nombre d’abonnés en attendant un déploiement définitif de la fibre optique jusqu’à l’abonné.

« Les acteurs du marché envisagent le recours au FttDP dans le cadre du déploiement en cours de réseaux en fibre jusqu’à l’abonné, afin de remédier à des difficultés ponctuelles et transitoires de réalisation du raccordement final en fibre optique, plutôt que dans la perspective d’une modernisation à grande échelle de la boucle locale de cuivre. Le FttDP pourrait être ainsi un moyen d’améliorer le taux de remplissage des réseaux FttH, en offrant une plus grande diversité de solutions pour réaliser le raccordement final », précise l’ARCEP.

Bonne nouvelle pour les internautes, cette technologie devrait être déployée dans les mois à venir. Si en plus du FttDP, les opérateurs utilisent la norme G.Fast, c’est encore plus de foyers qui seront éligibles au très haut débit plus rapidement.

Aujourd’hui déjà 15 millions de foyers sont éligibles à une offre très haut débit. Le FttDP vient rejoindre le câble (FTTLA ou HFC), la fibre jusqu’à l’abonné (FTTH) et le VDSL2 parmi les technologies très haut débit.

Pour savoir si vous êtes éligible au très haut débit vous pouvez effectuer un test d’éligibilité surDegroupTest.com

Pas de commentaire »

No comments yet.

Leave a comment