Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Moselle Fibre : pose de poteaux bois à Longeville les st Avold …

A tous,

Malgré divers courriers envoyés à Mme le Maire afin d’obtenir les documents techniques justifiant la nécessité de poser entre 60 et 100 poteaux (Calcul des charges /poteau béton ENEDIS , …) ainsi qu’elle fasse respecter les nouvelles  dispositions gouvernementales publiées le 13 juillet 2019 elle a autorisée la pose de ces poteaux sans aucune discussion et débats au préalable.

Une convocation en urgence du conseil municipal  à été demandée par le conseiller municipal M.Matejicek (Longeville pour TOUS ») mais refusée par Mme le Maire qui comme à son habitude à peur des débats. Le dernier conseil municipal datant du 11 juillet 2019.

Un courrier A/R à été envoyé à M.le Préfet de Moselle  en lui demandant de rappeler à Mm le Maire le règlement ainsi que  les délais prévus entre 2 conseils municipaux sous 3 mois maximum. (voir précédent article)

Par contre, ne maitrisant aucun dossier technique, Mme le Maire à également signée un arrêté municipal autorisant Moselle Fibre à poser les  poteaux bois directement sur des trottoirs ne faisant même pas 90 cm de large. Ceci empêchera ainsi le passage des personnes à mobilité réduite. (voir les photos ci jointe).

Elle veux absolument et sans aucune concertation prouver que c’est elle seule qui décide et fait ce qu’elle veux dans notre commune. Elle bafoue les droits élémentaires des 23 propriétaires qui ont déjà un poteau béton ENEDIS sur le terrain  et qui ont refusé de s’en faire rajouter un en plus situé a 1 mètres de l’actuel !. 

Les conventions de mis en place (23) qui ont été envoyées soit disant aux propriétaires qui pour certains ne les ont jamais réceptionnés  car elles ont été envoyées à de fausses adresses. Aucun contrôle réel ou contact avec les propriétaires n’a eue lieu de la part de Moselle Fibre ni de la mairie ! .

Certains poteaux viennent d’être mis en place sans aucune autorisation sur des terrains privatifs (pourtant soumis à convention)  dont les propriétaires sont absents et n’ont jamais donné leur accord.

Photos Rue de Boulay:

Le trou pour le poteau a été creusé sur le trottoir limitant le passage des personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, de ambulateurs, …) des pensionnaires de l’EHPAD « les lauriers » tout proche. de plus ils sont tombés sur des tuyaux enterrés les empêchant de finir le travail !.

Poteau prévu  au 58a  de Boulay

    

Poteau posé sur le terrain d’un propriétaire rue St Barbe (pas de convention signée et aucune autorisation .. en plus dans une entrée de garage …) 

 

 

 

Il est grand temps de mettre un terme à de telles pratiques sauvages  qui bafouent les droits les plus élémentaires des propriétaires. En clair, on ne demande plus et on s’octroie le droit ou plutôt on laisse Moselle Fibre poser ses poteaux sur des terrains privés sans aucun accord.

Des dépôts de plainte et des actions administratives vont être engager dès cette semaine dont nous vous tiendrons informés.

Le Bureau.

 

 

 

Courrier en A/R au Préfet de Moselle contre Mme le Maire de Longeville les St Avold.

M.MATEJICEK Christian conseiller d’opposition ‘Longeville pour TOUS’ vient de nous faire part de l’envoi d’un courrier en A/R au Préfet de Moselle lui demandant d’exercer son autorité de tutelle envers Mme le Maire de Longeville les St Avold Mme Thielen Kalis afin de convoquer dans les plus brefs délais un conseil municipal .

Communiqué de M.MATEJICEK

En effet le dernier s’est tenu le 11 juillet 2019 et la loi ainsi que le règlement intérieur définissent clairement un délai maximum de 3 mois entre 2 conseils municipaux. Ce délai est dépassé depuis le 11 Octobre 2019 et à priori le prochain ne serait prévu que mi décembre .

Mme le Maire refuse tout débat et ce ne sont pas les points qui manquent :

Projet Très Haut Débit Moselle Fibre :

Débattre de la nécessité de laisser Moselle Fibre poser entre 60 et 100 poteaux en bois (800 € /pièce) alors que le texte de loi publié le 13 juillet 2019 au Journal officiel simplifie la mise en place des câbles fibre optique sur les poteaux bétons ENEDIS . Mme le maire refuse la communication des documents techniques en sa possession et  passe outre en signant un arrêté municipal de mise en place sur des trottoirs de 90 cm de large.

Commission de sécurité École maternelle & périscolaire

Malgré l’ouverture du nouvel ensemble scolaire aucune commission de sécurité n’a validée l’ouverture et la sécurité des enfants et du personnel .

Mme le maire a fait classer cet école en ERP 5 (établissement recevant du public) et accueillant moins de 100 enfants. Pourtant l’effectif est de 108 enfants et dépasse donc le seuil défini et l’école doit être classé en ERP 4 avec passage obligatoire de la commission de sécurité. Après de si importants travaux qui ont pris près d’une année, on voit que Mme le maire a pris des libertés et joue avec la sécurité des enfants et du personnel enseignant. Ceci n’est pas tolérable et indigne d’un 1 er magistrat.

Tous ces points et bien d’autres m’amène à adresser à Monsieur le Préfet de Moselle à rappeler à Mme Le maire ses devoirs et de débattre avec l’ensemble des conseillers municipaux des projets et des problèmes actuels.

Nous ne sommes pas dans une oligarchie ou seul 3 personnes décident ensemble des projets de la commune et ou même ses propres conseillers sont mis devant le fait accompli avec un niveau d’information qui frise le Zéro absolu. 

C’est pourtant la triste réalité et celle qui se disait communicante et à la tête d’une équipe dynamique est très loin de son objectif primaire et totalement déconnectée de la réalité de ce qui se passe à Longeville . On se contente d’expédier  les affaires courantes et de se mettre dans les rangs et aux ordres du D.U.F comme un bon petit soldat.

Les Longevillois auront à cœur de lui rappeler amèrement ses errances dans les mois qui viennent.

Des actions légales seront engagées auprès des autorités compétentes  dès la semaine prochaine.

 

C.MATEJICEK

Conseiller municipal « Longeville pour TOUS »

 

 

 

 

 

 

Conseil Municipal animé du Mardi 12 mars 2019 – Vidéos en ligne

Vous trouverez ci joint une copie de l’article publié par le Républicain Lorrain sur la tenue du conseil municipal  de mardi 10 Mars 2019 . Un point important de l’ordre du jour  étant  d’enlever les fonctions du 3 ème adjoint M. Denis Schmitt et de le rétrograder au rang de  conseiller municipal.

NOTA : La vidéo de ce conseil municipal sera rendue très rapidement disponible . Ceci permettra que les Longevillois puissent se faire une idée de quelle manière et sans aucune forme de débats Mme le Maire et ses adjoints expédient les affaires de la commune .

Le Bureau

 

 

 

Vidéo Conseil Municipal  12 Mars 2019 Partie 1   50 minutes  

Vidéo Conseil Municipal  12 Mars 2019 Partie 2   & Fin .

 

Copie du RL en date du Mercredi 13 mars 2019

– Mme BOUTSERIN

La tension était palpable mardi soir à la réunion du conseil municipal. Pas tant pour le débat d’orientation budgétaire ni pour la dénomination de la nouvelle école maternelle inscrits à l’ordre du jour mais pour décider du sort du 3e  adjoint. Quelques semaines après l’audit du Football-club et la démission du président Denis Schmitt.

Absent aux réunions

La maire Suzanne Thielen-Kalis a rappelé les raisons qui l’ont amenée à prendre un arrêté en décembre dernier signifiant à son adjoint, Denis Schmitt, le retrait de toutes ses délégations. « Depuis presque un an, vous n’assistez plus aux réunions maire-adjoints… Vos nombreux écarts… Vos critiques inconstructibles… Vos actions et vos promesses engageant la responsabilité de la municipalité nous ont convaincus de prendre cette décision. » Celle aussi de le destituer ou non de son titre de 3e  adjoint.

La réaction du principal intéressé ne se fait pas attendre. À l’absentéisme reproché, « en 2018, j’ai assuré 42 permanences. Vous, Mme le Maire, 40 ! », introduit-il avant que l’assemblée n’assiste à un échange de balles entre maire et adjoint, encouragé par les élus de l’opposition visiblement dans le camp de l’ancien colistier de la majorité.

Il est alors question de mails dont Denis Schmitt ne serait plus destinataire depuis avril 2018, de mot de passe modifié et non communiqué au 3e  adjoint pour accéder à l’ordinateur de la mairie, de téléphone portable attribué à certains élus, d’indemnités et de promesses non tenues…

Parole contre parole

Suzanne Thielen-Kalis multiplie alors les contre-attaques et les reprises de volée. Joue parfois la montre : « On ne va pas y passer la soirée ! ». Et lorsqu’elle botte en touche, c’est son premier adjoint Etienne Laurent qui relance avec de nouvelles critiques envers son homologue. « Comment peux-tu autoriser l’ouverture d’un commerce sans que la commission sécurité soit passée ? Comment peux-tu prendre un engagement personnel pour accueillir une association sportive de Saint-Avold à Longeville alors qu’il n’y a pas de disponibilité au gymnase ? ». L’échange s’éternise. Chacun se renvoie la balle. C’est parole contre parole.

Vote secret

Trois quarts d’heure plus tard, Christian Matejicek (opposition) réclame un vote à bulletin secret lorsque la maire pose la question : « Qui est contre le maintien du poste d’adjoint à Denis Schmitt et qui s’abstient ? » On entre alors dans les prolongations.

« Est-ce que votre demande de vote secret est motivée », interroge Suzanne Thielen-Kalis. « Oui, répond la tête de liste Longeville pour tous. Il s’agit de la destitution d’un adjoint. C’est suffisamment grave pour que les conseillers s’expriment sans pression. » La réponse interpelle et ne convainc pas la première magistrate qui réclame à nouveau « un motif valable ». « Je vous ai donné la raison. Qu’est-ce qui vous gêne ? Vous avez peur de quoi ? » soupçonne Christian Matejicek.

« Dégoût humain »

Finalement, le vote se fera à main levée. Trois conseillers de l’opposition font savoir qu’ils ne prennent pas part au vote. Par 14 voix « contre » le maintien du poste d’adjoint, 5 « pour » et trois abstentions, Denis Schmitt est mis sur la touche et redevient « simple » conseiller municipal. Dans un dernier sursaut, il se lève, salue l’assistance et remercie ironiquement Mme le Maire de lui avoir fait « ressentir ce sentiment de dégoût humain ».

À Longeville, on n’a pas fini de refaire le match !

Odile BOUTSERIN

Site ADQV sur la gestion désastreuse du SYDEME …. A consulter absolument !

ADQV

Consultez les différents articles mis en ligne par l’ADQV (Association de Défense pour la qualité de vie du pays de Bitche) sur la gestion désastreuse du SYDEME (Lien Web ci dessous) .

http://www.adqv.net/

Bonne consultation

Bonnet

Polemique

 

Aberration : De l’argent public pour aider la Française de l’Energie

Source : Article du petit naborien (4/8/2017)

Nous diffusons l’article du petit naborien afin que le plus grand nombre de personnes soit informé de quelle façon l’argent public et de nos impôts est dilapidé par le Conseil Regional dans un projet anti écologique et voué à l’échec depuis le début.

 

Le Conseil Régional Grand Est a décidé de verser 1,75 millions d’euros pour soutenir le projet commun « REGALOR-ressources gazières de Lorraine » au bénéfice de l’Université de Lorraine et de l’entreprise Française de l’Energie.

Il s’avère que :
– La Française de l’Energie explore le sous-sol Lorrain à la recherche de gaz de couche (un hydrocarbure voisin du gaz de schiste qui ne peut être capté que part des drains horizontaux associés à une multiplication des puits).

– C’est une entreprise privée cherchant le profit pour ses dirigeants et ses actionnaires.

– EGL (European Gas Limited), devenu la Française de l’Energie pour surfer sur le Made in France, recherche désespérément du gaz depuis 2006.

– Après plus de 10 années, la société a produit ZERO m3 de gaz en Lorraine !

 

– La Française de l’Energie laisse derrière elle un historique aussi long qu’accablant (impact sur l’environnement, nuisances diverses, incidents, …)

– Ce gaz fossile recherché par la Française de l’Energie n’a pas sa place au sein de la transition énergétique.

– M. Julien MOULIN, patron de la Française de l’Energie, voudrait faire passer ce gaz pour une énergie verte… une incohérence de nature à faire suffoquer d’indignation tous les défenseurs de l’environnement.

Si les actionnaires veulent spéculer sur une entreprise vouée à l’échec, libre à eux, mais pas avec les deniers publics !

Début juillet, Nicolas Hulot, ministre de la Transition Écologique et solidaire, déclarait « Il n’y aura aucun nouveau permis d’exploration pour les hydrocarbures » et annonçait une révision du code minier, révision qui pourrait signer le glas des ambitions de la Française de l’Energie.

 

Alors, M. Julien MOULIN déclarait que si elle ne peut plus explorer le sous-sol Français, « l’entreprise Forbachoise pourrait se tourner vers la Sarre et la Wallonie. »

Par sa contribution le Conseil Régional prend le contre-pied du ministre sans attendre la révision du code minier. L’argent public est dilapidé pour un projet aléatoire.

L’Etat va dans un sens, la Région dans l’autre, et c’est nous qui payons !

Si le ministre tient ses engagements cela voudra dire que nous, contribuables, financerions des expérimentations pour la Sarre et la Wallonie.

Les riverains des forages réalisés, aux résultats pitoyables ont déjà trop subi ! Se dire que notre argent va continuer à financer cette mascarade, c’est inacceptable !

A propos de ce cadeau et avec un cynisme que l’on pourrait deviner, la Française de l’Energie considère que « c’est une étape importante dans l’environnement politique actuel » A rire ou à pleurer ?

Vidéos du Conseil Municipal du 30 Juin 2017

camescope

camescope

Nous venons de mettre en ligne les vidéos du Conseil Municipal  du :

       vendredi  30 Juin  2017  à 19 Heures .

 ORDRE DU JOUR :

 

  1. Élections sénatoriales du 24 Septembre 2017, élections des délégués et suppléants.
  2. Nomination du secrétaire de séance.
  3. Approbation du précédent compte rendu.
  4. Finances : Prise en charge communale des travaux d’extension du réseau public de distribution électrique.
  5. Subvention à la SHPDUF (Société d’histoire et du patrimoine)
  6. Travaux ONF en forêt communale.
  7. Mise en place du RIFSEEP.
  8. Recensement 2018, nomination coordinateur communal.
  9. Motion contre la réforme des demandes des cartes d’identité et passeports.
  10. Mise en place d’une commission du patrimoine foncier communal.
  11. Convention de partenariat pour le développement de la lecture publique
  12. Déploiement du dispositif @ctes : aide au contrôle de légalité.
  13. Informations

Nota : 2 points ont été rajoutés à l’ordre du jour :

a) Débat sur le passage des rythmes scolaires à 4 jours ( a voir a la fin de la vidéo partie 2 )

b) Questions écrite de M.MATEJICEK sur les problèmes  que rencontre Mme Didier tous les ans lors du feu d’artifice tiré à 35 mètres de son habitation .

Durée totale du conseil :  1 h 20 min

INFORMATIONS :

Suite à la demande récente  de M.MATEJICEK (C.M mars 2017),Mme le maire fait part au début du conseil municipal qu’elle remettra  à l’ordre du jour lors de chaque conseil :

1) la nomination du secrétaire de séance (obligatoire)

2) la signature obligatoire du registre des décisions et délibérations qui a été supprimée  depuis le début de sa mandature .

En effet, un arrêté du Conseil d’état stipule que le compte rendu du conseil municipal doit être approuvé et signé par l’ensemble des conseillers présents à la séance et faire mention  » de la cause  qui les a empêchés de signer » (article 2121-23-du CGCT ).

Donc après 3 années , Mme le maire  n’a fait que de se remettre dans le droit chemin de la légalité en appliquant les règles établies par le C.G.C.T  … . Son interprétation toute personnelle des textes de lois et à son avantage ne va pas dans le sens de la démocratie participative qu’elle prône à diverses occasions .

Il manque toujours dans les comptes rendus des conseils municipaux :

  1.  la retranscription de l’ensemble des débats du conseil municipal (Questions et réponses des conseillers municipaux
  2. et les documents comme les questions écrites soumises par l’opposition (qui doivent faire partie des CR ..) .

Déclaration de la liste d’opposition « Longeville pour tous »  sur le fait qu’aucune question ou débat des membres de l’opposition n’est intégré dans les comptes rendus  .

declaration

 

Pour visualisez les vidéos cliquez sur l’image ci dessous ( 2 parties)

Video 1  –  Partie 1    (durée 60 mn) 

Video2  –  Partie 2   (durée  20 mn)

CM-30062017-1

Conseil municipal du 30 juin 2017

Durée  1 h 20

Bonne consultation.

Le Bureau

Vidéo de la rencontre débat de Philippe PASCOT organisée par l’ACPN & le Petit Naborien

Philippe-Pascot

PAscot

Vous trouverez ci joint le lien de la vidéo de la rencontre/débat avec Philippe PASCOT  organisée le samedi 11 février 2017 à St Avold par l’ACPN et le Petit Naborien.

Enregistrer

Réforme du code minier : Le gaz de couche autorisé dans le projet de loi ! Mobilisez vous !

Vous trouverez ci dessous une publication de l’Association APEL57 qui se bat afin pour l’interdiction des forages ( Lachambre, Longeville les St Avold , Zimming) et l’extraction du gaz de couche . Une proposition de loi sera en discussion la semaine prochaine qui devrait interdire l’extraction des « gaz de schiste » . On pourra constater que le lobbying des sociétés pétrolières comme la Francaise de l’Energie à payé car il est prévu d’exclure le gaz de couche de cette proposition de loi.

Si cela se confirme, nous demandons à l’ensemble des Lorrains de se mobiliser afin d’éviter qu’une nouvelle fois notre belle région Lorraine ne soit sacrifiée, mais cette fois ci avec des effets irréversibles pour l’environnement.

Dons soyez vigilants et prêt à vous mobiliser pour l’intérêt de tous les Lorrains et habitants des communes concernées par ces forages de gaz de couche.

Le Bureau.

Reforme

Enregistrer

Enregistrer