Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Réponse Numéricable de la Mairie

Faisant suite aux diverses questions posées au maire par la conseillère d’opposition Mme Suzanne Thielen Kalis, vous trouverez ci dessous les réponses qui lui ont été transmises non sans faute d’avoir réclamé plusieurs fois pour que l’on réponde à ses questions et interrogations. Une analyse de l’ A.L.M.E.C  vous sera donnée en fin d’article.

 

 

Commentaires de l’ A.L.M.E.C :

A la vue des réponses qui sont données et le temps nécessaire de plusieurs semaines qu’il aura fallu pour que le maire nous réponde, nous sommes certain que c’est la société  NUMERICABLE ( dans ce cas juge et parti)  qui lui a soufflée ces réponses. Lorsque que l’on lit que le câble coaxial à une très forte capacité en terme de débit ( 2,5G …. c’est quoi cette unité de mesure ?) et soi disant plus rapide que la fibre optique ( 1,5G …)  on croit rêver !. Nous tenons a rappeler à M.le Maire et à Numéricable qu’il est grand temps qu’ils reprennent le chemin de l’école ou qu’ils s’informent correctement.Si notre maire a des lacunes techniques, l’Association A.L.M.E.C est prête à lui donner des cours de rattrapage à ce sujet. Par contre s’il sagit de NUMERICABLE, alors cela est très inquiétant et n’augure rien de très bon pour le reste du dossier technique. La fibre optique est pilotée par un faisceau laser de haute puissance et qui par définition va à la vitesse de la lumière :

Lire la suite…

Nouveau Fax de relance Numéricable au Maire

Vous trouverez ci dessous un fax de relance qui a été adressé au maire M.Webert et en lui réclamant à nouveau des documents manquants. Nous avons obtenu à force de rappels certains documents, mais il manque les plus importants. En effet, la proposition financière de Numéricable qui est la base du vote de la délibération lors du dernier C.M du 28 Septembre 2012 ne nous a toujours pas été remise car d’après le D.G.S ( Directeur général des Services M.Weber) ces document n’existent pas !. La documentation soi disant technique ne donne aucun détail de ce qui devrait être mis en place à Longeville en terme de fibre optique ( ou elle commence et ou elle finie …). Il s’agit d’une simple copie d’une plaquette commerciale dans laquelle on a place de temps en temps le non de Longeville les st Avold .

Cette situation est hallucinante et les Longevillois pourront constater que le Maire M.Webert fait voter une délibération de près de 1,2 M€  alors qu’il ne dispose soi disant d’aucune offre technique et financière et chiffrée de la part de Numéricable . De qui se moque t’on ? . Ce n’est a priori que du « verbal » sans aucune proposition écrite concrète . Nous sommes dans l’improvisation la plus totale et nous sommes de plus en plus convaincu à l’A.L.M.E.C que le projet de Longeville n’existe que pour cofinancer le projet prévu par Numéricable de St Avold. Il n’y a que le Maire de Longeville avec son équipe qui n’ont toujours pas compris qu’ils étaient en train de se faire « rouler dans la farine ».

Lire la suite…

Courrier au Maire de la liste d'opposition "pour que Longeville avance".

Les conseillers municipaux nous ont fait parvenir une copie d’un courrier du 2 Octobre 2012 envoyée au maire dans lequel ils lui posent des questions écrites suite au refus de répondre a leurs questions sur le dossier « Numéricable » lors du C.M du 28 Septembre 2012.

A ce jour, le Maire n’a toujours pas donné des réponses concrètes à ces questions!. L’opposition vient à nouveau de réitérer ses demandes , mais quelle perte d’énergie. On peux légitiment se poser la question pourquoi notre Maire ne veux pas donner ces informations qui sont depuis le vote de la délibération de toute façon publiques.

Peut être que le dossier technique est tellement creux et inexistant qu’il a honte d’en faire part à ses concitoyens ou que cette communication démontre qu’il n’y a rien derrière ce dossier à part un montant de 1,2M€ versé à la société Numéricable sous forme d’avenant et qui engagera à nouveau Longeville pour de nombreuses années.

M.Webert ne doit pas oublier qu’il est en train de dépenser sans compter l’argent des Longevillois qui par contre ont également un droit de regard sur les comptes communaux mais de cela il n’en na rien à faire et pense qu’il n’y a que lui qui peux décider de ce qui est bien pour lui est bien pour Longeville !

Courrier A/R au maire "Projet Numéricable" du 1 Octobre 2012

Vous trouverez ci dessous une copie du courrier adressé  le 1 er Octobre 2012 en A/R au Maire M.Webert  lui demandant comme le prévoit la loi sur la communications des documents publics la copie et la mise à disposition de l’ensemble des documents et du dossier technique du projet de « Modernisation Numéricable »  qu’il a fait voté lors du dernier Conseil Municipal du 28 Septembre 2012. Malgré une relance faite le 20 Octobre 2012 , M.Webert refuse obstinément à nous communiquer ces documents .

Pourquoi refuse t’il de nous communiquer ces documents et que cache cette façon de procéder ?.

L’Association A.L.M.E.C ne laissera pas faire M.Webert et il doit comprendre qu’il ne peux pas continuer à ignorer et faire l’impasse sur les lois républicaines de notre pays. Nous engagerons donc à défaut de réponse de sa part et comme prévu, le 29 Octobre ( fin du délai de remise prévu par la loi)  une action au Conseil d’État (CADA) à Paris et qui devrait prendra position très rapidement sur ce sujet.

M.Webert devrait se méfier de cette procédure car de par le passé dans l’affaire de « vente pour 1 € et exonération de la taxe locale d’équipement dans l’affaire LOGIEST » il a déjà eu affaire au Conseil d’État qui lui a clairement rappeler ainsi qu’a son DGS ( Directeur Général des services M.Weber) leurs droits mais également leurs devoirs.

Il est encore temps pour se mettre dans la légalité en nous communicant l’ensemble de ces documents qui doivent être rendus accessibles à n’importe quel citoyen qui en fait la demande .

CourrierAR-Numericable-Maire-21102012

Lire la suite…

Article du Républicain Lorrain "Projet Numéricable". 12 Octobre 2012

Vous trouverez ci joint la copie de l’article paru le 12/10/2012 dans le R.L ( édition de St Avold) sur le projet Numéricable .
LE BUREAU

Source : Article du R.L du 12/10/2012).

Le maire de Longeville souhaite engager sa commune dans un projet fibre optique pour 750 000 €. L’opposante Suzanne Thielen évoque la possibilité d’un résultat quasi similaire… et gratuit. Et se posent des questions.

Faire venir un autre réseau de fibre optique à Longevile-lès-Saint-Avold, via Numericable et depuis Saint-Avold. C’est le souhait de Robert Webert, qui a fait passer ce point à l’ordre du jour d’un conseil municipal agité.

« 750 000 € alors qu’on peut l’avoir gratuit ! »

Agité parce que le projet se monte à 1,5 M€ et coûterait 750 000 € à la commune (le budget d’investissement de la Longeville est de 5,7  M€ cette année). Suzanne Thielen-Kalis, de l’opposition, s’étonne : « On ne sait rien du projet. J’aurais voulu qu’il nous l’explique clairement mais il nous a empêchés de poser des questions, disant que ça avait été débattu en juin dernier. Or en juin le point avait été vite expédié car ajourné. »

Au rang des questions, qu’elle liste dans une lettre ouverte au maire : combien de personnes pourraient en bénéficier ? Le raccordement se ferait-il jusque chez tous les particuliers ou y aurait-il un surcoût ?

Et surtout : « On se pose des questions sur la pertinence de ce projet, surtout qu’on vient de passer au haut-débit en juin ! ». Un haut-débit qui garantit 20 mégabits de débit. Christian Matejicek, président de l’ALMEC (Association Longeville moderne et communication) et par ailleurs expert informatique près la cour d’appel de Metz : « Le gros intérêt de la fibre, c’est un débit de 100 mégabits. Mais après le passage obligé par les amplificateurs coaxiaux, il n’y aurait plus que 30 mégabits. Il faudrait alors que les réseaux coaxiaux et prises des particuliers soient refaits pour accueillir la fibre optique. Mais au prix annoncé, c’est impossible que ces travaux soient prévus. »

La conseillère municipale se demande : « N’était-il pas plus logique de passer par le District urbain de Faulquemont qui a la compétence pour faire ça à un niveau plus large et faire des économies d’échelle ? ».

Surtout, tous deux se demandent pourquoi ne pas profiter de l’application de la norme VDSL2 (comme l’ADSL, il s’agit d’un principe de compression). « Les boucles de fibre optique comme celle du conseil général, le RHD57 ramènent actuellement du 100 mégabits. Quand ça arrive dans les communes et passe par un nœud de raccordement puis par les fils téléphoniques, ça devient du 20 mégabits. Or avec la nouvelle norme VDSL 2, ça va passer à 60 mégabits – voire plus – à de très brève échéance. L’avantage ? C’est entièrement gratuit ! ».

Christian Matejicek indique : « J’ai relancé le maire pour avoir accès aux questions techniques. S’il ne répond pas dans les quatre semaines, je saisirai le Conseil d’État comme le permet la loi. L’ALMEC songe aussi à saisir l’Autorité de régulation des communications électroniques, l’ARCEP. »

 Poursuites envisagés

L’opposante évoque le tribunal administratif : « À la base, le contrat avec Numéricable n’induisait aucun coût pour la commune. Et là, ce protocole transactionnel qui est en fait un avenant à ce contrat va nous coûter 750 000 €. Ça ne nous semble pas autorisé. »

Suzanne Thielen-Kalis et Christian Matejicek concluent : « À l’époque où Longeville était en zone blanche, on aurait compris cette démarche. Mais là, on ne voit pas ce qui peut pousser le maire à imposer ce contrat avec Numéricable.»

Réponse du Maire M.Webert : Le maire de Longeville-lès-Saint-Avold revient sur le projet de fibre optique avec Numéricable.

« Saint-Avold y a souscrit aussi, et financièrement le coût sera moindre pour nous si on opte pour ce projet. Ici, il y a 1 389 prises télé concernées et actuellement 389 abonnés Numéricable. Cet opérateur va amener la fibre optique non pas dans les maisons mais à proximité des maisons. »

L’élu rappelle que « la commune a accepté le projet de protocole mais n’a pas encore signé ce protocole. On se garde toujours un temps de réflexion ».

Le maire ne se prononce pas sur le fait que les 100 mégabits promis ne soient que 30 mégabits à l’arrivée dans les foyers étant donné le projet et les réseaux actuels de Longeville : « Je ne pense pas. Mais je reposerai la question à Numéricable… »

Quant à la norme VDSL 2, qui amènerait gratuitement 60 mégabits, selon Christian Matejicek, même réponse : « Je vais demander à Numéricable. »

Il revient sur le coût de 740 000 € pour la commune : « Ça va concerner au moins 300 personnes. On a fait un mur antibruit pour autant et ça concerne moins de personnes », assure-t-il.

Robert Webert précise en revanche : « Pour moi, Numéricâble c’est la garantie de pouvoir avoir le téléphone et la télé par internet. Pour la télé actuellement il faut une parabole. Donc ce projet ce sera un plus pour beaucoup de personnes. ». L’offre triple play promise avec l’arrivée du haut-débit ne compte en effet pas la télé par internet pour l’instant, mais l’Almec indique avoir « entrepris des démarches nécessaires pour que cesse cette anomalie, en saisissant les instances compétentes ».

Sur le fait d’avoir coupé court aux débats, le maire explique : « Il y a un texte de loi qui m’y autorise. C’est la première fois en trente ans que j’en fais usage. Mais pour moi, on en avait largement parlé lors du conseil municipal de juin. »

Vincent TRIMBOUR.

Vidéo complète  du Conseil du 28/09/2012  – Durée 36 Minutes.

( Visionner impérativement les points   Projet Numericable  Renaturalisation des cours d’eaux ).

Article réseaux& Telecoms sur mise en oeuvre VDSL2

Moselle – Longeville les St Avold: 1,2 million pour Numericable !.

Vous trouverez ci dessous une copie parue sur le site de l’actualité Numérique Lorraine Numérique sur le dossier Numéricable.
Le Bureau
Vendredi 5 octobre 2012 | 13h30   ( source : Lorraine Numérique).

Moselle : 1,2 million pour Numericable

   Après l’installation de deux NRA-ZO pour couvrir la ville de Longeville-lès-St-Avold avec l’ADSL, la municipalité remet en avant un projet de modernisation du réseau Numericable pour près de 1,2 M€.


Il en était question, puis le projet avait été abandonné. Et puis, il revient. Après avoir couvert la ville de Longeville-lès-St Avold en haut débit, avec la construction de deux NRA-ZO, il est à nouveau question de moderniser le réseau câblé.

En effet, l’ALMEC, Association Longeville Moderne et Communicante, annonce que le maire de Longeville-lès-St Avold à fait voter une délibération en faveur d’un projet de modernisation Numericable pour près de 1,2 M€ pris sur le budget communal.

L’association trouve étonnant que la ville investisse un tel montant alors que le taux de couverture en ADSL est près de 100 % depuis que le projet Haut Débit Orange a mis en place deux NRA-ZO . Les NRA sont à présent au nombre de trois et permettent ainsi de faire bénéficier du triple play à l’ensemble des Longevillois, soit 4880 habitants.

L’association a donc annoncé vouloir empêcher la réalisation ce projet, qui selon elle devait faire l’objet d’un appel d’offres, avec un dépôt de plainte au Tribunal administratif, et l’envoi de courrier à divers instances.

Plus d’informations , consultez l’article de l’A.L.M.E.C

Vote au C.M du 28/09/2012 du projet Numéricable pour 1,2 M€ !.

Nous tenons  à faire savoir à tous les Longevillois que notre Maire M.Webert vient de faire adopter lors du C.M du Vendredi 28 Septembre 2012 et sans aucun débat, le projet de « modernisation NUMERICABLE » pour près de 1,2 M€ .

Les règles imposées dans ce type de marché sont très claires et même un maire quel qu’il soit ne peux y déroger. Mais comme vous pourrez le constater dans ces enregistrements vidéos. M.Webert n’est a rien à faire et le dit même haut et fort qu’il dépense l’argent communal comme il l’entend et ceci depuis 25 années  et affirme devant l’assemblée des conseillers que s’il ne le fait pas, c’est l’État Français qui va le lui prendre !.

Donc, à nouveau, il fait n’importe quoi, mais l’Association A.L.M.E.C ou les juges le lui rappellerons très rapidement en invalidant ce projet avant sa mise en œuvre.

M.Webert ne s’embarrasse nullement avec les textes de loi en vigueur dans notre pays et se permet même de dire qu’il n’en a rien a faire des autorités de tutelle ( Préfet, Ministère, etc …) et se dit croit au dessus des lois . Il va apprendre à ses dépends que la période ou l’on bafoue les lois de la République est les Longevillois est révolue.Sur la vidéo les Longevillois pourront constater avec quelle arrogance et mépris M.Webert se permet de faire l’impasse sur des débats démocratiques qui sont absolument nécessaires dans un projet d’un montant aussi important. Mais son  refus de discussion et de vouloir passer au point suivant de l’ordre du jour cache des faits beaucoup plus graves et qu’il ne veux que personne ne découvre .

En cette période de crise financière et de récession, nous ne pouvons pas accepter un tel comportement irresponsable de la part d’un Maire qui ces 4 dernières années n’a rien entrepris pour faire avancer le dossier de l’Internet Haut Débit dans notre commune et a tout mis en ouvre pour torpiller les projets dont il n’était pas à l’initiative. Notre Association n’a pas ménagée ses efforts depuis 2008 pour que l’on assiste enfin à la mise en place de 3 NRA-ZO donnant ainsi à Longeville un taux de couverture Internet de près de 100 % et une disponibilité du triple play.

M.Webert n’a voulu à aucun moment ces dernières années engager de l’argent dans les projets Internet.Par contre, dans ce projet NUMERICABLE qui ne concerne quasiment plus personne dans la commune  il jette sans aucune discussion l’argent de la commune par la fenêtre ( 1,2 M€) pour son ego personnel et essayer de « sauver » son canal local de télévision et de propagande personnel  que plus personne ne regarde à Longeville.

Qu’il se rassure , nous allons engager très rapidement les actions nécessaires auprès des autorités de tutelle et des instances de contrôle (DGCCRF- Direction de l Répression des Fraudes, ARCEP,député…)  et engager si nécessaire des poursuites légales (Préfet, Tribunal administratif, ..)  afin de stopper et mettre un terme à ce projet couteux et totalement inutile pour notre commune et qui  favorise qu’un seul fournisseur en l’occurrence NUMERICABLE.

Notre Président et expert Informatique ,M.Matejicek  est intervenu au mois de juin 2012 en tant que conseiller  auprès de la communauté d’Agglomération de HENIN  BEAUMONT (Nord- Pas de calais) et de la DGAT ( Direction Locale de l’Aménagement du Territoire)  sur un dossier NUMERICABLE quasiment identique à celui de Longeville les St Avold. Sur les conseils avisés de notre Président,cette collectivité a décidé de ne pas donner suite à la proposition de « Modernisation NUMERICABLE. », mais d’ouvrir une nouvelle consultation avec d’autres opérateurs et de laisser terminer la D.S.P ( Délégation de service public) jusqu’à son terme en 2014. Un courrier de remerciement lui a été adressé pour l’aide technique et les conseils qu’il a apporté dans ce dossier.

Une proposition d’aide lui a été également adressée par notre Président mais sa fierté lui interdit d’y répondre favorablement et préfère faire voter un projet sans aucun avenir technique et qui d’amputera le budget communal de 1,2 M€ !.

Nous vous informerons rapidement de la suite qui sera donnée à ce dossier. Vous trouverez ci joint l’extrait vidéo ( 3 Minutes 30) du vote expéditif du point  » Modernisation NUMERICABLE » ainsi qu’un rappel d’une communication qui avait été faite lors d’une réunion qui s’est tenue au Conseil Général et à laquelle l’A.L.M.E.C avait été invité. Lors de cette réunion, une mise en garde à été faite aux élus des communes présents sur la non tenue des engagements de NUMERICABLE dans beaucoup de dossiers en France . Bien sur, aucun membre du Conseil de Longeville et malgré l’invitation n’était présent !.


       Vidéo complète  du Conseil du 28/09/2012  – Durée 36 Minutes.     

( Visionner impérativement les points   Projet Numericable  Renaturalisation des cours d’eaux ).

 

LE BUREAU .

PS :  A titre de rappel nous annexons à cet article le compte rendu que nous avions établi  après  la réunion du CNIE à Metz du 16 Avril 2010 à laquelle l’A.L.M.E.C avait participé. Comme l’a fait remarquer le Président de séance, aucun membre du Conseil Municipal de Longeville n’avait été présent malgré leur invitation !.

Publication officielle du refus du permis de construire LogiEst

Vous trouverez en annexe la notification officielle (publiée en mairie) du refus du permis de construire pour le projet LogiEst (9 pavillons) et dont notre maire M.Webert avait voulu céder le terrain pour 1 € assorti d’une exonération totale de la T.L.E (Taxe Locale Equipement).

En clair un cadeau royal à une société privée alors que pour le même projet la commune de Faulquemont à touchée 138 K€ réintégrée dans le budget de la commune. L’opposition municipale s’est également clairement positionnée sur ce sujet en votant contre cette délibération et en posant des questions embarrassantes au Maire et qui est très rapidement passé au point suivant de l’ordre du jour.

Le permis à été annulé et le motif principal de ce refus est  « le risque et la mise en danger de la vie d’autrui » , à cause de la proximité immédiate du pipeline de gaz sous pression et dont les règles drastiques imposent des distances de sécurité vis à vis des habitations. Lire la suite…

Annulation du projet LogiEst à 1 € : Réponse de la C.A.D.A Paris

Rappel des faits :

M.Webert sans aucune consultation ou appel d’offre avec d’autres sociétés faisant le même genre d’opérations immobilières, a fait voter au conseil municipal du mois d’Avril 2010 le droit de signer un acte de vente d’un terrain de 33,77 ares jouxtant la nouvelle maison de retraite, sur lequel seront construit 12 pavillons seniors et ceci pour une valeur de 1 € symbolique. De plus, la société privée LogiEst sera totalement exonérée de la taxe locale d’équipement.

Il est à signaler que dans la commune de Faulquemont, la mairie a perçu pour un projet identique de vente de 3 parcelles de terrain une indemnisation de 151 000 €, qui a été réintégrée dans le budget général de la commune.C’est pourquoi l’Association A.L.M.E.C demande des comptes à notre maire car nous ne concevons pas que d’un coté M.Webert se plaint de ne pas disposer d’assez d’argent pour financer des projets et d’un autre coté, il dilapide l’argent communal et fait un cadeau royal à cette société privée LogiEst sans aucune contrepartie financière pour le budget de la commune !

Nous avons demandé au travers de nombreux courriers à M.Le Maire que l’on nous communique et comme le prévoit la loi, l’ensemble des documents officiels de ce dossier (actes de cession et de vente, actes notariés, …) . Devant la non communication de ces documents et ayant appris par hasard qu’un permis de construire a été déposé au mois de novembre 2010 nous avons à nouveau écrit au Maire pour la remise de documents demandés … mais sans réponse à ce jour.

A la vue de cette situation et devant le manque de respect de la loi et des institutions par M.Webert, le bureau de l’A.L.M.E.C à pris la décision le 13 janvier 2011 de saisir la C.A.D.A qui est en charge de faire appliquer les lois républicaines qui régissent notre pays.

Réponse C.A.D.A (organisme du Conseil d’Etat) du 22 Février 2011.

Lien vers fichier PDF : Courrier C.A.D.A

Lire la suite…

Projet immobilier LogiEst à 1 €

Le délai prévu pour le 17 Décembre 2010 en vue de la remise des documents est dépassé. Une nouvelle fois, M.Webert se moque des institutions et bafoue les lois en vigueur dans notre pays.

Devant ce refus, nous allons saisir officiellement   la C.A.D.A à PARIS et demander au travers de cette institution, la remise « forcée » de ces documents contractuels.

M.Webert préférant s’obstiner et de se voir à nouveau contraint par des institutions d’appliquer la Loi.

Les Longevillois  apprécieront  le peu de « Transparence » que met le maire dans les dossiers  qui deviennent de plus en plus mystérieux et opaques…

La vraie question est de savoir ce qui se cache derrière cette façon d’agir ?

Que cache t’on aux Longevillois sur le fait de ne pas vouloir communiquer ces documents ?

Lire la suite…