Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Article Républicain Lorrain : Projet Moselle Fibre à Boulay & Poteaux en bois …

Vous trouverez ci dessous un article paru en ce jour dans le Républicain Lorrain sur la mise en place de « poteaux bois » à Boulay. Comme écrimis en avant par le journaliste,  le problème est le même que dans d’autres communes Helstroff , Longeville ,…. .

Moselle Fibre fait ce qu’il veux dans ce projet sans aucune concertation avec les élus municipaux et les habitants et met en place des centaines de poteaux bois ( 800 € pièce …) . 

Pour rappel, un nouvel arrêté gouvernemental a été publié au Journal Officiel due 13 juillet qui augmente le calcul des charges de poteaux ENEDIS avec une simplification des accès à ces mêmes poteaux bétons .(voir fichier joint)

Cet arrêté a simplifier et a donner à  75 % des communes françaises  la nouvelle possibilité d’accrocher les « petits » câbles Fibre optique sur les poteaux ENEDIS  et augmentant les indices de calculs de charge.

Malgré divers courriers envoyés Moselle Fibre persiste à ne pas vouloir communiquer les calculs de charge soi disant réalisés ( ce dont nous avons un gros doute …)  et disent que ces documents sont confidentiels .

A notre avis, aucun de ces documents n’existe à l’heure actuelle et Moselle Fibre en tant que maitre d’ouvrage est passé outre à ces préconisations gouvernementales. M.Cousin (chef de projet) m’a fait part lors d’une réunion au D.U.F (9 sept 2019) ,qu’il ne procéderais à aucun recalcule des charges  suite à cet directive …  A t’elle été jamais faite ? .

Contrairement à ce que signale M. Dastillung (conseiller Général) les poteaux en béton ne sont pas à remplacer avec le petit câble fibre optique à mettre en place . Il s’agit plutôt que les entreprises sous traitantes et qui plantent les poteaux fassent du chiffre d’affaire car attacher ces câbles au réseau actuel ENEDIS ne coute rien . L’arrêté gouvernemental du mois de juillet 2019 va dans ce sens mais il faut absolument dépenser l’enveloppe de plus de 100 M€ prévu dans ce projet .

Il s’agit de l’argent du contribuable Mosellan qui est dépensé et pour le moment il n’y a qu’un seul prestataire Internet en l’occurrence ORANGE . On est loin de ce qui était annoncé comme un réseau multi fournisseurs  avec un choix pour les Mosellans . Ou sont les nouveaux FAI promis lors des réunions publiques ? .  Donc si vous etes chez un autre prestataire (SFR, FREE, Bouygues, … ) vous pouvez oublier le raccordement à Moselle Fibre . Cela changera peut ëtre,  mais pour le moment c’est la réalité

Le Bureau

Article du RL en date du 19/10/209  Nicolas Thiercy

 

Boulay-Moselle | Urbanisme Fibre : les poteaux en bois étaient-ils nécessaires ?

Rue des Huilliers, à Boulay, les habitants s’interrogent sur l’implantation d’une dizaine de poteaux en bois liés au déploiement de la fibre. L’un d’eux a écrit une lettre ouverte pour dénoncer leur aspect inesthétique et superflu, « d’autant que des poteaux en béton existent déjà dans la rue ».

Déjà évoquée à Bouzonville , à Longeville-lès-Saint-Avold ou encore à Forbach , la question de la multiplication des poteaux en bois fait aujourd’hui jaser à Boulay, rue des Huilliers.

Dans ce quartier de quelque 80 âmes pour 36 maisons, ces nouveaux poteaux de 5 mètres de haut ont été érigés à 30 centimètres des mâts en béton d’Enedis déjà existants. « Je me demande où est le progrès ? On nous vante les mérites de la fibre, cette technologie du futur. Or, pour l’installer, on utilise des techniques d’un autre temps. On aurait préféré l’enfouissement de ces câbles. Là, le quartier est un peu plus défiguré », regrette Jean-Marie Mathé,

« Un quartier délaissé »

Auteur d’une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux, M. Mathé se fait le porte-parole de ses voisins et constate : « Notre lotissement est le seul parmi les nouveaux quartiers de la ville à n’avoir aucun réseau enterré. Pourquoi ce quartier est-il délaissé ? »

Cette incompréhension et cet agacement sont exprimés par d’autres habitants. Certains avancent toutefois un début d’explication : « Dans notre quartier, tout est aérien : l’électricité, le téléphone, la télévision câblée. La chaussée et les trottoirs ont été refaits à neuf pour la première fois l’an dernier. Il aurait fallu profiter de cette occasion pour enfouir les réseaux. Il en aurait été de même pour la fibre aujourd’hui. Au lieu de cela, on se retrouve avec des poteaux et des câbles supplémentaires devant nos maisons. »

Une question de sécurité…

« La mise en place des poteaux en bois n’est pas du ressort de la commune ou de l’intercommunalité », réagit pour sa part l’adjoint au maire chargé des travaux, Didier Talamona. Qui évoque « une réglementation » au niveau de la charge à respecter concernant les poteaux en béton. « Le déploiement de la fibre par Moselle Fibre suit le réseau France Télécom. Autrement dit, si les câbles téléphoniques ne sont pas enfouis, la fibre ne l’est pas non plus. »

Jean-Paul Dastillung, conseiller général et premier vice-président de Moselle Fibre, confirme et ajoute : « Il faut savoir que chaque poteau d’Enedis supporte un certain poids. Au-delà d’une certaine limite, le maître d’ouvrage est dans l’obligation d’ériger de nouveaux poteaux pour des raisons de sécurité. C’est le cas pour la rue des Huilliers et dans quelques autres rues de la ville », explique l’élu.

… et de budget !

Pour conclure, M. Dastillung indique que « remplacer un poteau en béton coûte 4 000 à 5 000 €, contre 700 à 800 € pour un poteau en bois. »

Et M. Talamona de citer une étude réalisée il y a 15 ans et selon laquelle le coût de l’enfouissement des réseaux dans toute la ville était de 5 M€. « Aujourd’hui, ce serait certainement plus cher encore ».

Nicolas THIERCY

 

 

Lettre Ouverte à Mme le Maire de Longeville les St Avold – PROJET MOSELLE FIBRE & POTEAUX BOIS

Vous trouverez ci dessous la lettre Ouverte adressée en ce jour par M.MATEJICEK  (Conseiller municipal d’opposition « LONGEVILLE pour TOUS  » ) à Mme Le maire afin qu’elle prenne enfin ses responsabilités et se positionne clairement sur le problème de la mise en place de plus de 60 poteaux bois totalement inutile dans le projet de mise en place du Très Haut Débit . 

Le Bureau 

Pétition en Ligne :

OUI AU TRES HAUT DÉBIT, mais NON  AUX  POTEAUX EN BOIS A LONGEVILLE  LES ST AVOLD  « 

Courrier-Mairie-MF-27102019

Projet Haut Débit à Longeville les St Avold / Bangladesh … et mise en place de poteaux bois supplémentaires.

Nous avons après de multiples courriers et mise en demeure de la municipalité de Longeville et de Mme le Maire obtenu seulement les schémas d’implantation des poteaux en bois en vue du déploiement de la Fibre optique dans notre commune.

Vous trouverez ci dessus les 2 plans prévisionnels de pose de poteaux en bois qui sont totalement inutiles depuis la dernière publication parue au  le J.O Journal Officiel du 13 juillet 2019.

En effet, ce texte de loi a augmenté de façon significative la charge qu’il est possible de rajouter sur les poteaux bétons ENEDIS qui sont déjà partout en place dans notre commune et dans les rues ou les réseaux n’ont pas été enfouis.

 En clair, une très grande partie des poteaux bois prévus  et placés à 1 mètre des poteaux béton actuels sont totalement inutiles et ne feront que l’affaire de la société qui va les mettre en place .

C’est ainsi que l’on gaspille l’argent public au bénéfice de sociétés privées qui se « graissent  »  la patte … avec de telles inepties.

La société MOSELLE FIBRE en charge de ce projet avec toutes ses sociétés sous traitantes doit avoir un intérêt à vouloir poser du « poteau bois » à tout va et en s’affranchissant de tout intérêt Écologique et de pollution visuelle.

Nous tenons a rappeler que 60 à 100 poteaux en bois sont prévus dans notre commune.

De plus , Mme la Maire et ses adjoints sont au courant du probleme. Ils se désintéressent totalement du problème et sont aux abonnés absents .

Leur réponse, c’est le DUF de Faulquemont et son chef de projet M.Henrion qui gèrent  le dossier et laissent ainsi le champ libre à Moselle Fibre de faire et d’ installer des poteaux qui ne sont pas nécessaires.

A aucun moment Mme le Maire ne s’est posé sur le bien fondé et la nécessité de leur mise en place … . C’est gravissime. Mais comme nous sommes en fin de mandature c’est « vogue la galère » et les prochains s’occuperont de ce dossier après les prochaines élections municipales.

Malgré nos demandes retirées au D.U.F et à la Mairie aucun document technique contractuel ne nous a été fourni  justifiant la mise en place de près de 100 poteaux bois supplémentaires. Ce n’est que du vent … comme d’habitude.

Nous avons demandé lors des 2 réunions au DUF que l’on nous communique les résultats des calculs de charge des poteaux béton Enedis … mais rien ne nous a été donné . 

Il est également du devoir de Mme La maire et avant toute signature d’autoriser la mise en place de ces poteaux sur le domaine public de demander également le résultat de ces calculs et de se faire sa propre idée sur le sujet . Mais comme d’habitude, rien n’a été entrepris et c’est aux autres a prendre les décisions et se cache derrière le D.U.F .

La seule affirmation du chef  de projet  Moselle Fibre (M.Cousin)  est de raconter dans les réunions au D.U.F que les nouvelles directives données dans le J.O du 13  juillet sont déjà intégrées  depuis l’année dernière . De plus, il a affirmé devant témoin que le fait de refaire les calculs lui couterait près de 12 K€ … En clair, il n’a rien fait du tout …  et n’a aucune intention d’intégrer les nouvelles données de calcul parues au J.O.  Quand on lui demande de communiquer les résultats des calculs de charge en affirmant qu’eux seul sont compétent pour décider CQFD.

Nous en appelons au bon sens des  Longevillois de ne pas accepter la pose de ces poteaux en bois car la solution est de fixer le câble fibre optique sur les poteaux Beton ENEDIS . L’arrêté du J.O du mois de juillet va dans ce sens . (voir encadré ci dessous a la fin de l’article).

Cela doit être trop simple et ne pas engendrer assez de rentrée d’argent … ce n’est pas grave c’est le contribuable Mosellan qui va payer .

                         

     Signez tous la pétition

     OUI AU TRES HAUT DÉBIT, mais NON  AUX  POTEAUX EN BOIS A LONGEVILLE  LES ST AVOLD  « 

Dernière minute :

 Comme aucun Longevillois n’a renvoyé la convention d’autorisation de mise en place d’un poteau bois sur son terrain, il est prévu que Mme la Maire signe prochainement et sans aucune concertation ( équipe dynamique et communicante …) une autorisation d’installer les poteaux directement au milieu des trottoirs donc sur le domaine public. On va amputer les  trottoirs comme ceux de la rue de Boulay qui ne font déjà que  80 cm de largeur avec la mise en place d’un poteau bois inutile. 

Comme conséquence, plus aucun pensionnaire de l’EHAP  tout proche ne pourra plus se promener en fauteuil roulant et déambulateur .

Merci à Mme le Maire pour l’accessibilité pour les handicapés et personnes âgées qui vous remercient par avance. 

Nous vous tiendrons informés des futures actions que nous allons mettre en œuvre afin de mettre un terme à ce genre d’ineptie.

 

Le Bureau

PLAN  DE MISE EN PLACE DES POTEAUX BOIS :

Lire la suite…

Pétition contre la mise en place de « poteaux en bois  » dans le cadre du déploiement de la fibre optique du réseau THD (Très Haut Débit) à Longeville les st Avold.

Vous trouverez ci dessous un lien vers la pétition en ligne contre la mise en place de poteaux en bois placés à coté des poteaux bétons existants prévue dès Octobre 2018. (Voir les article récents sur le site A.L.M.E.C)

En effet, dans le cadre du déploiement et de la pose des câbles en Fibre Optique par le Département et pour de sombres raisons soi disant de « calcul de charges » d’autoriser la pose de poteaux en bois à 1 mètres de ceux existant actuellement .

Nous ne sommes par au Far West ni au Bangladesh … et une telle action contribuera à dénaturer totalement notre environnement sans compter les désagréments avec un « doublage » physique de tous les poteaux existants.

Ceci concernera dans notre commune de Longeville,  toutes les rues qui disposent encore de poteaux électriques en béton ENEDIS (Électricité et téléphone ,…)  (rue de Boulay, rue de Faulquemont, ….) .

Nous demandons aux personnes qui ont reçus par courrier une convention de mise en place d’un poteau  supplémentaire (en bois) sur leur terrain, de ne surtout pas signer ce document !.

Différentes réunions sont d’ores et déjà prévues avec Le chef de projet du DUF et le bureau d’études de Metz et les entreprises  afin de trouver une solution pour eviter la mise en place de ces poteaux en bois .

Nous avons également demandé a ce que la Mairie de Longeville s’implique dans les discussions en cours ce qui n’est pas le cas pour le moment …

LIEN PETITION :

 » NON A LA MISE EN PLACE DE POTEAUX EN BOIS A LONGEVILLE LES ST AVOLD  POUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE THD « 

Nous vous tiendrons informé de l’avancée des discussions ainsi que des décisions prises.

Le Bureau

PS : en cas de question n’hésitez pas à contacter :

M.MATEJICEK Christian

Tel :   06.07.98.79.75

 

 

 

Les poteaux Enedis enfin armés pour la fibre optique – Projet Moselle Fibre Longeville les St Avold

A tous,

Vous trouverez ci dessus un  article paru le 23 juillet 2019  sur le site d’information Telecoms « Degroup News »  dans lequel on parle d’une décision d’assoupissement des règles de calcul des charges sur les poteaux électriques ENEDIS .

Cette nouvelle réglementation vient d’être publiée au journal officiel mi-juillet 2019.

En clair, avec ces nouvelles dispositions techniques de calcul, il n’y aura plus besoin de mettre en place de poteaux bois à coté des poteaux bétons existants .Ceci devant être confirmé par la direction de projet de Moselle fibre qui s’occupe du déploiement sur la commune de Longeville.

On peux dire que cette directive tombe à pic et devrait nous eviter d’enlaidir nos rues avec des poteaux en bois ( voir article précédent publie sur Heckling)

L’Association A.L.M.E.C restera vigilante et demandera au besoin la mise en œuvre de cette nouvelle réglementation.

Elle doit s’appliquer dans des zones considérées sans risque en cas de tempête ou de vents violents ce qui est notre cas à  Longeville !!!.

Le Bureau

Copie Article du 23 juillet 2019 « Degroupnews » de

Lien vers article :  Degroup News

Projet Moselle Fibre sur Longeville les St Avold

A tous,

Voila ce qui risque d’arriver à Longeville les St Avold pour le projet de mise en place de la fibre optique …. .en effet, des conventions de mise en place de poteaux en bois ont déjà été envoyées aux habitants de la rue de Boulay et d’autres rues ou le réseau électrique /télephone … n’a pas été enfoui … .

Il est a signaler que les poteaux bétons en place sont loin d’être en surcharge et ce n’est pas un câble en fibre optique supplémentaire qui va les faire tomber !. Il ne faut pas accepter de signer ces conventions qui vont encore plus dénaturer l’environnement . C’est inacceptable car les poteaux béton en place disposent tous d’un bras de fixation de câbles totalement libre et disponible.

Consulter l’article du Républicain Lorrain et ce qui a été mis en place dans la commune d’Heckling (annexe de bouzonville).

L’association A.L.M.E.C demande à tous les Longevillois de ne pas signer ces conventions et de refuser l’installation de poteaux en bois sur leur terrain en supplément des poteaux bétons existants.
C’est un non sens technique et nous demandons à la municipalité de Longeville et à Mme le Maire de prendre clairement position et de refuser la mise en place de ces poteaux qui vont à l’encontre de tout bon sens écologique.

Le Bureau

Article du Républicain Lorrain   – Commune Heckling

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-saint-avold-creutzwald/2019/06/20/ces-poteaux-pour-la-fibre-qui-enlaidissent-leur-cadre-de-vie

Couverture Internet à Longeville les St Avold !

Nous sommes classés 1831 ème sur  4325 villes !!!! .

A noter :

Seul les 2 répartiteurs Orange (Rue Général de Gaulle et Rue de Faulquemont ) permettent un débit au dessus de 15 MBits ( VDSL jusqu’à 55 Mbits ~) .

Le répartiteur SFR (situé au Crédit Mutuel)  étant limité à l’ADSL de base ( soit en ce moment et si tout va bien 15 MBits en réception). L’opérateur SFR n’envisage pas de le migrer vers le VDSL  ( > 15 MBits )  en rajoutant tout simplement une carte électronique d’accès VDSL … . Mais SFR préfère laisser les abonnés  avec leur débit actuel, car ils ne risquent pas de se sauver autre part … du moins pour le moment .

Les habitants de toute cette partie Nord de Longeville apprécieront …. et sauront s’en rappeler en temps voulu en résiliant leur abonnement SFR  !. De plus la qualité de service SFR est de plus en plus déplorable et il ne se passe plus une journée sans incident notoire et le débit internet qui baisse de mois en pois . Par contre les factures augmentent ( + 12 € en moyenne / ménage) depuis 1 an … en obligeant les foyers à souscrire de facto des nouvelles offres  bouquets TV ,…  sans aucun accord de leur part .

Il va falloir patienter jusqu’en 2020 (si tout va bien)  .. pour voir enfin la fibre arriver dans notre Commune. La priorité a été fixée dans le projet régional Moselle Fibre d’équiper en priorité les communes et villages ruraux  … . C’est l’opérateur historique ORANGE qui est en charge du projet et nous demandons d’ores et déjà à ceux qui le peuvent de souscrire chez ce fournisseur Internet .

Le Bureau

 

Fibre-Longeville

Lancement du Projet déploiement de la fibre optique (FTH) en Moselle

Vous trouverez ci dessous une communication du conseil départemental sur le projet de déploiement de la Fibre Optique Internet jusqu’à l’intérieur des maisons et appartements pour toutes les communes et villages de Moselle. Ce projet s’étalera jusqu’en 2021 car il s’agit de recâbler l’ensemble du réseau aérien et souterrain dans toutes les communes. Il est prévu un coût d’investissement de près de 400 € (raccordement + prise F.O) par maison ou appartement .

Nous vous informerons dès qu’un planning détaillé sera communiqué pour Longeville les st Avold, mais d’après nos informations le déploiement n’est pas pour tout de suite … Affaire à suivre.

A titre de rappel, le Très Haut Débit est disponible pour toute la partie Sud de Longeville (NRA-ZO Rue de Faulquemont & Gen de Gaulle)  en faisant la demande aux opérateurs ORANGE et FREE qui commercialisent sans coûts supplémentaires les offres ADSL+ ( Débit > 50 Mbs).

Il est donc temps que le dernier répartiteur NRA-ZO et qui appartient à SFR situé au Crédit Mutuel soit mis à niveau comme les 2 autres situés rue de Faulquemont et rue du Gen. de Gaulle. Ceci permettra aux abonnés de ce répartiteur  de bénéficier du Très Haut Débit ( > 50 Mbits/s) et ceci sans attendre le plan Fibre prévu pour Longeville en 2019  !.

Le Bureau 

Vidéo explicative et de vulgarisation du FTH ( Fibre optique à la maison)

Brochure :      Moselle Fibre                     Dossier de Presse  Moselle Fibre 

flyer-thd-4-novembre-2016

 

moselle-fibre

 

 

 

WIFI Opérateurs accessible partout en France .

Comment avoir du Wi-Fi partout avec le réseau de hotspots de votre opérateur ?

WIFI
Par – Article – DEGROUPTEST 
Pratiquement tous les opérateurs français mettent à disposition de leurs clients un réseau Wi-Fi communautaire. Grâce au partage de leur connexion Wi-Fi, les abonnés Internet fixes transforment leur box Internet en hotspot public. DegroupNews vous propose un récapitulatif sur les réseaux hotspots Wi-Fi des opérateurs.

Saviez-vous qu’avec votre abonnement Internet, vous pouviez vous connecter à la box de chaque abonné Internet de votre opérateur ? En effet, si vous et un autre client acceptez de partager votre connexion Wi-Fi, vous pouvez profiter l’un et  l’autre de vos connexions respectives. C’est ainsi que les opérateurs ont constitué leurs réseaux Wi-Fi communautaires avec les millions de box en circulation à travers toute la France. Pour accéder à ce réseau il faut donc accepter de partager votre propre connexion et qu’un autre client accepte aussi. Si une de ces deux conditions n’est pas réunie alors l’accès au réseau communautaire est impossible.

Une connexion sécurisée

Partager sa connexion est sans risque pour celui qui ouvre sa connexion à d’autres puisque l’opérateur sait qui se connecte à la box. Si une personne malveillante utilise votre connexion pour télécharger des contenus illicites, l’opérateur saura que ce n’est pas vous.

Une connexion bridée mais une connexion gratuite

Avec l’explosion des usages gourmands en data (streaming vidéo, téléchargement de photos, téléchargements de gros fichiers), les forfaits mobiles vont très rapidement devenir limités et nos factures mobiles pourraient très rapidement exploser. L’accès au réseau WiFi communautaire est une excellente solution pour palier ce problème. Toutefois, ne vous attendez pas à surfer avec des débits très élevés. En effet, la bande passante partagée est bridée afin de ne pas altérer le foyer qui partage sa connexion.

 Orange : un réseau de 4 millions de hotspots

logo orangeAvec plus de 10 millions d’abonnés Internet fixes Orange est probablement l’opérateur qui possède le réseau Wi-Fi communautaire le mieux fourni de France. Déjà 4 millions de clients Livebox ont accepté de partager leur connexion Internet en France et dans les DOM. Pour accéder gratuitement à ce réseau, il faut bien entendu être un client Orange et partager sa connexion Internet. Pour cela, rendez vous dans votre espace client – paramètres de services – et vérifiez que le partage de la connexion est activé.

Ensuite pour vous connecter au réseau Wi-Fi communautaire, il faut télécharger l’application Wifi d’Orange et posséder vos identifiants de messagerie Orange ou votre numéro de téléphone (si vous êtes client Orange mobile) ainsi qu’un mot de passe temporaire que vous pouvez obtenir en composant le #125# depuis votre smartphone.

Accédez aux hotspots d’Orange même si vous n’êtes pas un client Orange

Orange propose des Pass Wi-Fi aux personnes qui ne sont pas clientes ou à ses abonnés qui ne disposent pas de l’offre Wi-Fi illimitée dans leur offre Internet ou mobile.

Tarifs du pass Wi-Fi :

  • 1,5€ les 30 minutes de connexion
  • 4,5€ pour une heure de connexion valable 30 jours
  • 15€ les 10 heures de connexion valable 30 jours
  • 9,90€ les 24 heures de connexion
  • 19,90€ pour un mois de connexion en illimité

FreeWiFi : plus de 3 millions de hotspots

free logoChez Free, le réseau communautaire est appelé FreeWifi. Il est composé de toutes les Freebox (Freebox Révolution, Freebox Crystal et Freebox Mini 4k) partagées par les Freenautes. Pour y accéder les Freenautes dégroupés doivent créer leur identifiant FreeWiFi (automatique pour les nouveaux abonnés depuis 2010).

Dès qu’un réseau FreeWiFi est détecté depuis un PC, un smartphone etc., il suffit d’entrer ses identifiants pour s’y connecter.

Comme le rappelle Free, il peut être très utile de connaître ses identifiants FreeWiFi. En cas de panne de votre Freebox, le réseau FreeWiFi pourrait vous servir de réseau de secours.

Bouygues Telecom : un réseau Wi-Fi en expansion

bouygues-telecom-logo-2015-carrePlus petit opérateur Internet fixe en termes d’abonnés, Bouygues Telecom n’en dispose pas moins d’un réseau wi-Fi communautaire. Le réseau de hotspots Wi-Fi de Bouygues Telecom est un réseau Wi-Fi partagé composé des Bbox des clients qui ont activé l’option « Wi-Fi Bouygues Telecom » dans leur espace client.

Pour vous connecter à un hotspot Bouygues Telecom, il suffit de sélectionner un réseau Bouygues Telecom Wi-Fi dans la liste de réseaux Wi-Fi présents. Ensuite, ouvrez votre navigateur et vous serez automatiquement redirigé vers la page d’identification Wi-Fi Bouygues Telecom. Là, il vous faudra entrer votre identifiant Bouygues Telecom (adresse e-mail Bbox ou numéro de mobile Bouygues Telecom) ainsi que le code d’accès (mot de passe) à votre espace client.

Réseau SFR Wi-Fi, probablement le plus complet

sfr-logo-recta&ngulaireSFR ne se contente pas de son parc de 6,5 millions d’abonnés pour constituer son réseau de hotspot. L’opérateur a maillé son réseau avec des points d’accès publics nommés SFR WiFi Fon et SFR WiFi Mobile que l’on trouve partout en France notamment dans e nombreux lieux publics.

Chez SFR, l’accès au réseau Wi-Fi est déterminé en fonction de l’offre de l’abonné.

Pour les clients mobiles, vous pouvez accéder au réseau de hotspots si votre forfait inclut ce service.

Pour les clients ADSL ou fibre, vous pouvez accéder au réseau de hostpots sauf si vous possédez une offre Internet seule ou bas débit.

Pour les clients clé Internet (tablette, ordinateur portable), vous pouvez accéder au réseau de hotspots SFR WiFI si vous avez souscrit à un forfait mensuel, mais pas avec un pass rechargeable. Pour accéder aux hotspots, vous devez utiliser le gestionnaire de connexion PC ou Mac.

Pour accéder au réseau SFR WiFi depuis un terminal mobile, il faut passer par l’application SFR WiFi.

Si vous êtes un client ADSL ou fibre il vous suffira d’utiliser vos identifiants.

 Numericable : à quand l’accès au réseau Wi-Fi de SFR ?

Bien que Numericable ait racheté SFR, il semblerait que les abonnés du second n’aient pas encore accès au réseau Wi-Fi partagé du premier. En outre, les bornes Wi-Fi Numericable sont très rares étant donné le faible nombre d’abonnés de ce dernier et de la répartition de son réseau en France. Cependant, il y a fort à parier que les abonnés Numericable pourront vite profiter de la densité du réseau Wi-Fi de SFR.

Pratiques lorsque l’on a besoin de surfer sur le net en dehors de la maison sans exploser son forfait mobile, les réseaux Wi-Fi communautaires représentent une excellente alternative de connexion. Selon l’opérateur, ils sont très denses et inclus dans l’offre Internet fixe ou mobile. Peu connus, ils méritent toute l’attention des abonnés, aujourd’hui encore plus que jamais avec l’explosion de la consommation de data. Dans les années à venir, la couverture Wi-Fi des opérateurs sera un argument de choix dans le choix d’une offre.

Encore plus de très haut débit avec le VDSL2 en FttDP

VDSL2

Article DegroupNews – 25 Mai 2015  par 
 Un comité d’experts dont Orange a validé l’injection du VDSL2 en aval du point de concentration dans la boucle locale cuivre. Un grand  pas en avant vers l’utilisation du FttDP, la fibre optique jusqu’au palier.

 Depuis 2013, un comité d’experts regroupant des opérateurs dont Orange étudie la possibilité d’utiliser le VDSL2 dans une configuration  où les opérateurs pourraient déployer des équipements actifs au sein d’immeubles et en aval du point de concentration du réseau cuivre sans perturber les technologies xDSL existantes injectées depuis le NRA.

Après de nombreux tests en laboratoires, simulations théoriques et test sur des lignes téléphoniques réelles, le comité d’experts est  parvenu à un compromis technique afin de disposer des meilleurs débits dans un contexte de cohabitation accrue avec les autres  technologies xDSL.

Une première étape vers la mise en place du FttDp, la fibre optique « jusqu’au palier »

En autorisant cette technologie, l’ARCEP ouvre la voie au FttDP, c’est à dire le déploiement de la fibre optique jusqu’à un point très proche du logement de l’abonné. Toutefois à la différence du câble ou FTTLA qui raccorde l’abonné par une terminaison en câble coaxial, la terminaison FttDP utilise les câbles téléphoniques en cuivre. Un boitier de conversion (appelé DPU) raccorde la fibre au segment métallique terminal de la paire de cuivre. Ce boîtier est alimenté en énergie par le réseau électrique de l’abonné via ce segment métallique.

Vers un usage ponctuel

Loin d’être généralisée, cette technologie va permettre d’apporter une meilleure connexion à un grand nombre d’abonnés en attendant un déploiement définitif de la fibre optique jusqu’à l’abonné.

« Les acteurs du marché envisagent le recours au FttDP dans le cadre du déploiement en cours de réseaux en fibre jusqu’à l’abonné, afin de remédier à des difficultés ponctuelles et transitoires de réalisation du raccordement final en fibre optique, plutôt que dans la perspective d’une modernisation à grande échelle de la boucle locale de cuivre. Le FttDP pourrait être ainsi un moyen d’améliorer le taux de remplissage des réseaux FttH, en offrant une plus grande diversité de solutions pour réaliser le raccordement final », précise l’ARCEP.

Bonne nouvelle pour les internautes, cette technologie devrait être déployée dans les mois à venir. Si en plus du FttDP, les opérateurs utilisent la norme G.Fast, c’est encore plus de foyers qui seront éligibles au très haut débit plus rapidement.

Aujourd’hui déjà 15 millions de foyers sont éligibles à une offre très haut débit. Le FttDP vient rejoindre le câble (FTTLA ou HFC), la fibre jusqu’à l’abonné (FTTH) et le VDSL2 parmi les technologies très haut débit.

Pour savoir si vous êtes éligible au très haut débit vous pouvez effectuer un test d’éligibilité surDegroupTest.com