Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Site GeoPortail du Conseil Géneral de Moselle

GEOPORTAILA tous,

Le Conseil Général vient de mettre en ligne un nouveau site Internet Géo portail  sur lequel vous trouverez de nombreuses informations dans les domaines suivants :

Mangeons Mosellan & AOC , Culture, Collèges , Enfance et Famille, Environnement, Histoire, territoire, Sport, Tourisme, Autonomie, Mobilité, Administration.

On peux egalement créer sa propre « carte » sur le site avec les infos géolocalisés .

Nous vous invitons à consulter ce site sous le lien Web suivant :

http://www.moselleinfogeo.fr

Bonne visite .

Le Bureau

Article du Républicain Lorrain "Projet Numéricable". 12 Octobre 2012

Vous trouverez ci joint la copie de l’article paru le 12/10/2012 dans le R.L ( édition de St Avold) sur le projet Numéricable .
LE BUREAU

Source : Article du R.L du 12/10/2012).

Le maire de Longeville souhaite engager sa commune dans un projet fibre optique pour 750 000 €. L’opposante Suzanne Thielen évoque la possibilité d’un résultat quasi similaire… et gratuit. Et se posent des questions.

Faire venir un autre réseau de fibre optique à Longevile-lès-Saint-Avold, via Numericable et depuis Saint-Avold. C’est le souhait de Robert Webert, qui a fait passer ce point à l’ordre du jour d’un conseil municipal agité.

« 750 000 € alors qu’on peut l’avoir gratuit ! »

Agité parce que le projet se monte à 1,5 M€ et coûterait 750 000 € à la commune (le budget d’investissement de la Longeville est de 5,7  M€ cette année). Suzanne Thielen-Kalis, de l’opposition, s’étonne : « On ne sait rien du projet. J’aurais voulu qu’il nous l’explique clairement mais il nous a empêchés de poser des questions, disant que ça avait été débattu en juin dernier. Or en juin le point avait été vite expédié car ajourné. »

Au rang des questions, qu’elle liste dans une lettre ouverte au maire : combien de personnes pourraient en bénéficier ? Le raccordement se ferait-il jusque chez tous les particuliers ou y aurait-il un surcoût ?

Et surtout : « On se pose des questions sur la pertinence de ce projet, surtout qu’on vient de passer au haut-débit en juin ! ». Un haut-débit qui garantit 20 mégabits de débit. Christian Matejicek, président de l’ALMEC (Association Longeville moderne et communication) et par ailleurs expert informatique près la cour d’appel de Metz : « Le gros intérêt de la fibre, c’est un débit de 100 mégabits. Mais après le passage obligé par les amplificateurs coaxiaux, il n’y aurait plus que 30 mégabits. Il faudrait alors que les réseaux coaxiaux et prises des particuliers soient refaits pour accueillir la fibre optique. Mais au prix annoncé, c’est impossible que ces travaux soient prévus. »

La conseillère municipale se demande : « N’était-il pas plus logique de passer par le District urbain de Faulquemont qui a la compétence pour faire ça à un niveau plus large et faire des économies d’échelle ? ».

Surtout, tous deux se demandent pourquoi ne pas profiter de l’application de la norme VDSL2 (comme l’ADSL, il s’agit d’un principe de compression). « Les boucles de fibre optique comme celle du conseil général, le RHD57 ramènent actuellement du 100 mégabits. Quand ça arrive dans les communes et passe par un nœud de raccordement puis par les fils téléphoniques, ça devient du 20 mégabits. Or avec la nouvelle norme VDSL 2, ça va passer à 60 mégabits – voire plus – à de très brève échéance. L’avantage ? C’est entièrement gratuit ! ».

Christian Matejicek indique : « J’ai relancé le maire pour avoir accès aux questions techniques. S’il ne répond pas dans les quatre semaines, je saisirai le Conseil d’État comme le permet la loi. L’ALMEC songe aussi à saisir l’Autorité de régulation des communications électroniques, l’ARCEP. »

 Poursuites envisagés

L’opposante évoque le tribunal administratif : « À la base, le contrat avec Numéricable n’induisait aucun coût pour la commune. Et là, ce protocole transactionnel qui est en fait un avenant à ce contrat va nous coûter 750 000 €. Ça ne nous semble pas autorisé. »

Suzanne Thielen-Kalis et Christian Matejicek concluent : « À l’époque où Longeville était en zone blanche, on aurait compris cette démarche. Mais là, on ne voit pas ce qui peut pousser le maire à imposer ce contrat avec Numéricable.»

Réponse du Maire M.Webert : Le maire de Longeville-lès-Saint-Avold revient sur le projet de fibre optique avec Numéricable.

« Saint-Avold y a souscrit aussi, et financièrement le coût sera moindre pour nous si on opte pour ce projet. Ici, il y a 1 389 prises télé concernées et actuellement 389 abonnés Numéricable. Cet opérateur va amener la fibre optique non pas dans les maisons mais à proximité des maisons. »

L’élu rappelle que « la commune a accepté le projet de protocole mais n’a pas encore signé ce protocole. On se garde toujours un temps de réflexion ».

Le maire ne se prononce pas sur le fait que les 100 mégabits promis ne soient que 30 mégabits à l’arrivée dans les foyers étant donné le projet et les réseaux actuels de Longeville : « Je ne pense pas. Mais je reposerai la question à Numéricable… »

Quant à la norme VDSL 2, qui amènerait gratuitement 60 mégabits, selon Christian Matejicek, même réponse : « Je vais demander à Numéricable. »

Il revient sur le coût de 740 000 € pour la commune : « Ça va concerner au moins 300 personnes. On a fait un mur antibruit pour autant et ça concerne moins de personnes », assure-t-il.

Robert Webert précise en revanche : « Pour moi, Numéricâble c’est la garantie de pouvoir avoir le téléphone et la télé par internet. Pour la télé actuellement il faut une parabole. Donc ce projet ce sera un plus pour beaucoup de personnes. ». L’offre triple play promise avec l’arrivée du haut-débit ne compte en effet pas la télé par internet pour l’instant, mais l’Almec indique avoir « entrepris des démarches nécessaires pour que cesse cette anomalie, en saisissant les instances compétentes ».

Sur le fait d’avoir coupé court aux débats, le maire explique : « Il y a un texte de loi qui m’y autorise. C’est la première fois en trente ans que j’en fais usage. Mais pour moi, on en avait largement parlé lors du conseil municipal de juin. »

Vincent TRIMBOUR.

Vidéo complète  du Conseil du 28/09/2012  – Durée 36 Minutes.

( Visionner impérativement les points   Projet Numericable  Renaturalisation des cours d’eaux ).

Article réseaux& Telecoms sur mise en oeuvre VDSL2

Article R.L sur escadron 14/7 de Longeville les St Avold

Un article est paru dans le républicain Lorrain  le Mercredi 3 Octobre 2012 sur l’escadron de gendarmerie mobile de Longeville les st Avold et dont nous nous faisons le relais sur notre site Web.

Nous tenons également à féliciter le Capitaine Pierre MAYET pour sa prise de commandement récente de cet escadron prestigieux.

Le Bureau

Source : Républicain Lorrain – Édition de St Avold du  3 Octobre 2012.

 

Vote au C.M du 28/09/2012 du projet Numéricable pour 1,2 M€ !.

Nous tenons  à faire savoir à tous les Longevillois que notre Maire M.Webert vient de faire adopter lors du C.M du Vendredi 28 Septembre 2012 et sans aucun débat, le projet de « modernisation NUMERICABLE » pour près de 1,2 M€ .

Les règles imposées dans ce type de marché sont très claires et même un maire quel qu’il soit ne peux y déroger. Mais comme vous pourrez le constater dans ces enregistrements vidéos. M.Webert n’est a rien à faire et le dit même haut et fort qu’il dépense l’argent communal comme il l’entend et ceci depuis 25 années  et affirme devant l’assemblée des conseillers que s’il ne le fait pas, c’est l’État Français qui va le lui prendre !.

Donc, à nouveau, il fait n’importe quoi, mais l’Association A.L.M.E.C ou les juges le lui rappellerons très rapidement en invalidant ce projet avant sa mise en œuvre.

M.Webert ne s’embarrasse nullement avec les textes de loi en vigueur dans notre pays et se permet même de dire qu’il n’en a rien a faire des autorités de tutelle ( Préfet, Ministère, etc …) et se dit croit au dessus des lois . Il va apprendre à ses dépends que la période ou l’on bafoue les lois de la République est les Longevillois est révolue.Sur la vidéo les Longevillois pourront constater avec quelle arrogance et mépris M.Webert se permet de faire l’impasse sur des débats démocratiques qui sont absolument nécessaires dans un projet d’un montant aussi important. Mais son  refus de discussion et de vouloir passer au point suivant de l’ordre du jour cache des faits beaucoup plus graves et qu’il ne veux que personne ne découvre .

En cette période de crise financière et de récession, nous ne pouvons pas accepter un tel comportement irresponsable de la part d’un Maire qui ces 4 dernières années n’a rien entrepris pour faire avancer le dossier de l’Internet Haut Débit dans notre commune et a tout mis en ouvre pour torpiller les projets dont il n’était pas à l’initiative. Notre Association n’a pas ménagée ses efforts depuis 2008 pour que l’on assiste enfin à la mise en place de 3 NRA-ZO donnant ainsi à Longeville un taux de couverture Internet de près de 100 % et une disponibilité du triple play.

M.Webert n’a voulu à aucun moment ces dernières années engager de l’argent dans les projets Internet.Par contre, dans ce projet NUMERICABLE qui ne concerne quasiment plus personne dans la commune  il jette sans aucune discussion l’argent de la commune par la fenêtre ( 1,2 M€) pour son ego personnel et essayer de « sauver » son canal local de télévision et de propagande personnel  que plus personne ne regarde à Longeville.

Qu’il se rassure , nous allons engager très rapidement les actions nécessaires auprès des autorités de tutelle et des instances de contrôle (DGCCRF- Direction de l Répression des Fraudes, ARCEP,député…)  et engager si nécessaire des poursuites légales (Préfet, Tribunal administratif, ..)  afin de stopper et mettre un terme à ce projet couteux et totalement inutile pour notre commune et qui  favorise qu’un seul fournisseur en l’occurrence NUMERICABLE.

Notre Président et expert Informatique ,M.Matejicek  est intervenu au mois de juin 2012 en tant que conseiller  auprès de la communauté d’Agglomération de HENIN  BEAUMONT (Nord- Pas de calais) et de la DGAT ( Direction Locale de l’Aménagement du Territoire)  sur un dossier NUMERICABLE quasiment identique à celui de Longeville les St Avold. Sur les conseils avisés de notre Président,cette collectivité a décidé de ne pas donner suite à la proposition de « Modernisation NUMERICABLE. », mais d’ouvrir une nouvelle consultation avec d’autres opérateurs et de laisser terminer la D.S.P ( Délégation de service public) jusqu’à son terme en 2014. Un courrier de remerciement lui a été adressé pour l’aide technique et les conseils qu’il a apporté dans ce dossier.

Une proposition d’aide lui a été également adressée par notre Président mais sa fierté lui interdit d’y répondre favorablement et préfère faire voter un projet sans aucun avenir technique et qui d’amputera le budget communal de 1,2 M€ !.

Nous vous informerons rapidement de la suite qui sera donnée à ce dossier. Vous trouverez ci joint l’extrait vidéo ( 3 Minutes 30) du vote expéditif du point  » Modernisation NUMERICABLE » ainsi qu’un rappel d’une communication qui avait été faite lors d’une réunion qui s’est tenue au Conseil Général et à laquelle l’A.L.M.E.C avait été invité. Lors de cette réunion, une mise en garde à été faite aux élus des communes présents sur la non tenue des engagements de NUMERICABLE dans beaucoup de dossiers en France . Bien sur, aucun membre du Conseil de Longeville et malgré l’invitation n’était présent !.


       Vidéo complète  du Conseil du 28/09/2012  – Durée 36 Minutes.     

( Visionner impérativement les points   Projet Numericable  Renaturalisation des cours d’eaux ).

 

LE BUREAU .

PS :  A titre de rappel nous annexons à cet article le compte rendu que nous avions établi  après  la réunion du CNIE à Metz du 16 Avril 2010 à laquelle l’A.L.M.E.C avait participé. Comme l’a fait remarquer le Président de séance, aucun membre du Conseil Municipal de Longeville n’avait été présent malgré leur invitation !.

La dure réalité pour Numéricable et pour Longeville !.

  Avec la dernière idée en date de notre Maire de relancer le projet Numéricable à Longeville les st Avold, nous tenions à vous faire part de l’article paru dans le journal « La Tribune » et Lorraine Numérique qui vous permettra de vous faire ainsi une idée personnelle sur ce sujet d’actualité.

Nous vous invitons également à visualiser le Conseil Municipal de St Avold sur la délibération et le vote de la « convention de modernisation Numéricable ». Vous pourrez apprécier de quelle façon expéditive ce point « Numéricable » à été voté le 28 Mars 2012 à St Avold, engageant la ville à hauteur de 1,5 M€ sur un projet de 3 Millions €uros . Une telle situation risque fort de se renouveler à Longeville ou M.Webert veut faire voter en urgence, jeudi le 28 Juin 2012 la même convention « Modernisation Numéricable » pour un montant de près de de 1,2 M€.

Consultation de la video du 28/03/2102 C.M de st Avold  :     » Convention modernisation Numéricable ».

A titre de comparaison le projet pour les quelques prises Télévision Numéricable restantes à Longeville les st Avold , notre Maire veut dépenser à son tour pas loin de1,2 M€ qui sont a notre avis egalement le résultat d’un accord commercial entre les 2 municipalités avec le prestataire Numéricable . Lire la suite…

Label des villes Internet 2011

Source: site e-Moselle

Le Label Ville Internet organisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts, récompense l’engagement des élus et le travail de l’équipe municipale pour le développement d’une politique Internet locale.

Crehange obtient un 2nd arobase. (Source Republicain Lorrain)

Crehange obtient un 2nd arobase. (Source Republicain Lorrain)

Quelques labels en Lorraine

Parmi les villes lorraines Metz (54), Epinal (88) Vandoeuvre-les-Nancy (54) arrivent en tête avec le maximum d’arobases, soit cinq. On retrouve quatre @ pour Ludres et Nancy (54). Dans la catégorie des trois @ on trouve quatre villes, quatorze villes pour deux @ et douze ville pour un @. Il reste donc 39 villes sans arobases.

Le plus petit village labellisé

Un quart de la population des collectivités sont des villages. Le plus petit d’entre eux est Bellange en Moselle qui comptait 45 habitants au dernier recensement.
Mais ce ne sont pas les seules villes alsaciennes, au total ce sont 34 collectivités, contre 35 en 2010 qui affichent un label « Ville Internet » en Alsace. Mulhouse est la ville qui affiche le plus haut niveau avec quatre @ obtenus en 2006.

Lire la suite…

Mise en ligne ALMEC.fr V2

ALMEC.fr nouvelle version arrive enfin sur vos écrans ! Hormis la refonte graphique complète, le site vous offre de nouvelles fonctionnalités :

  • Intégration des réseaux sociaux :
    Vous pouvez à présent partager les différentes actualités et les pages sur vos réseaux sociaux préférés.
  • Laisser un commentaire :
    Il est désormais  possible de laisser un commentaire sur les articles, la page vidéo ainsi que sur les dossiers. Vous pouvez soit y entrer vos informations personnelles à la main, soit utiliser votre compte Facebook.
  • Épuration de l’interface téléchargement :
    Fini les téléchargements éparpillés un peu partout sur le site ! Tous les documents sont à présent téléchargeable via la page intitulée « Documents ».
  • Contactez nous :
    Il est possible de nous contacter en remplissant le formulaire de contact présent sur la page « Contact ». Votre message sera directement transmis sur notre boite mail.

Bien entendu le contenu a également été épuré afin de partir sur une base « propre » pour cette version 2 !
Pour toutes remarques contactez nous !

Toute l’équipe UnPointZero vous souhaite une bonne navigation (pour les problèmes de fluidité merci de vous adresser directement à la mairie ;)).