Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Commission sécurité école maternelle & périscolaire.

A tous,

M.MATEJICEK conseiller municipal nous fait part et rend public un courrier qui à été envoyé à Mme le Maire le 1 er octobre 2019 sur le non passage de la commission de sécurité dans le nouvel ensemble école maternelle & périscolaire .

Deux incidents successifs  se sont produits cette semaine dans le nouvel ensemble de l’école maternelle & périscolaire qui mettent les parents en colère :

  1. lundi 25 Novembre : Plus de chauffage avec obligation pour les parents de récupérer en urgence leur enfants .réparation effectuée dans l’après midi .
  2. Jeudi 28 Novembre : Alarme de fuite de gaz ?  + odeurs suspectes de brûlé qui a de nouveau nécessité  l’évacuation en urgence de l’ensemble des enfants de l’école maternelle et le regroupement dans le « DOJO » … Intervention des pompiers avec mesures de gaz …  rien à signaler  .

Ces incidents qui obligent les parents d’élèves a réagir à chaque fois dans l’urgence afin de récupérer leurs enfants qui subissent un traumatisme certain avec des évacuations d’urgence à répétition  !.

Vous trouverez ci dessous une copie du courrier envoyé à Mme le Maire et lu par M.MATEJICEK devant les membres présents lors de la commission des affaires scolaires  du jeudi 14 Novembre 2019 à 18 heures (dirigée par Mme Padoin)   .

La plupart des membres n’étaient même pas au courant qu’aucune commission de sécurité ne s’est tenue ni avant, ni depuis l’ouverture de l’école au mois de septembre … .

Les parents d’élèves pourront apprécier de quelle façon Mme le maire outrepasse  les aspects de sécurité d’un établissement scolaire & périscolaire pourtant  fermé plus d’une année pour des travaux de réhabilitation .

Mme le maire à décider de faire classer cette école en ERP 5 ( < 100 élèves) (voir courrier joint)  alors que l’effectif  >100 (108 enfants ) état connu depuis la cloture des inscriptions au mois de juin . Cet effectif demandait donc une requalification en ERP type 4 avec un passage obligatoire de la commission de sécurité .

Des actions concrètes vont maintenant être engagées auprès des autorités de tutelle . Comme déjà écrit précédemment, M.le Préfet de Moselle à été mis au courant de ces agissements (Lien vers article) 

 

Copie Courrier du 1 Octobre 2019

 

Article Républicain Lorrain : Projet Moselle Fibre à Boulay & Poteaux en bois …

Vous trouverez ci dessous un article paru en ce jour dans le Républicain Lorrain sur la mise en place de « poteaux bois » à Boulay. Comme écrimis en avant par le journaliste,  le problème est le même que dans d’autres communes Helstroff , Longeville ,…. .

Moselle Fibre fait ce qu’il veux dans ce projet sans aucune concertation avec les élus municipaux et les habitants et met en place des centaines de poteaux bois ( 800 € pièce …) . 

Pour rappel, un nouvel arrêté gouvernemental a été publié au Journal Officiel due 13 juillet qui augmente le calcul des charges de poteaux ENEDIS avec une simplification des accès à ces mêmes poteaux bétons .(voir fichier joint)

Cet arrêté a simplifier et a donner à  75 % des communes françaises  la nouvelle possibilité d’accrocher les « petits » câbles Fibre optique sur les poteaux ENEDIS  et augmentant les indices de calculs de charge.

Malgré divers courriers envoyés Moselle Fibre persiste à ne pas vouloir communiquer les calculs de charge soi disant réalisés ( ce dont nous avons un gros doute …)  et disent que ces documents sont confidentiels .

A notre avis, aucun de ces documents n’existe à l’heure actuelle et Moselle Fibre en tant que maitre d’ouvrage est passé outre à ces préconisations gouvernementales. M.Cousin (chef de projet) m’a fait part lors d’une réunion au D.U.F (9 sept 2019) ,qu’il ne procéderais à aucun recalcule des charges  suite à cet directive …  A t’elle été jamais faite ? .

Contrairement à ce que signale M. Dastillung (conseiller Général) les poteaux en béton ne sont pas à remplacer avec le petit câble fibre optique à mettre en place . Il s’agit plutôt que les entreprises sous traitantes et qui plantent les poteaux fassent du chiffre d’affaire car attacher ces câbles au réseau actuel ENEDIS ne coute rien . L’arrêté gouvernemental du mois de juillet 2019 va dans ce sens mais il faut absolument dépenser l’enveloppe de plus de 100 M€ prévu dans ce projet .

Il s’agit de l’argent du contribuable Mosellan qui est dépensé et pour le moment il n’y a qu’un seul prestataire Internet en l’occurrence ORANGE . On est loin de ce qui était annoncé comme un réseau multi fournisseurs  avec un choix pour les Mosellans . Ou sont les nouveaux FAI promis lors des réunions publiques ? .  Donc si vous etes chez un autre prestataire (SFR, FREE, Bouygues, … ) vous pouvez oublier le raccordement à Moselle Fibre . Cela changera peut ëtre,  mais pour le moment c’est la réalité

Le Bureau

Article du RL en date du 19/10/209  Nicolas Thiercy

 

Boulay-Moselle | Urbanisme Fibre : les poteaux en bois étaient-ils nécessaires ?

Rue des Huilliers, à Boulay, les habitants s’interrogent sur l’implantation d’une dizaine de poteaux en bois liés au déploiement de la fibre. L’un d’eux a écrit une lettre ouverte pour dénoncer leur aspect inesthétique et superflu, « d’autant que des poteaux en béton existent déjà dans la rue ».

Déjà évoquée à Bouzonville , à Longeville-lès-Saint-Avold ou encore à Forbach , la question de la multiplication des poteaux en bois fait aujourd’hui jaser à Boulay, rue des Huilliers.

Dans ce quartier de quelque 80 âmes pour 36 maisons, ces nouveaux poteaux de 5 mètres de haut ont été érigés à 30 centimètres des mâts en béton d’Enedis déjà existants. « Je me demande où est le progrès ? On nous vante les mérites de la fibre, cette technologie du futur. Or, pour l’installer, on utilise des techniques d’un autre temps. On aurait préféré l’enfouissement de ces câbles. Là, le quartier est un peu plus défiguré », regrette Jean-Marie Mathé,

« Un quartier délaissé »

Auteur d’une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux, M. Mathé se fait le porte-parole de ses voisins et constate : « Notre lotissement est le seul parmi les nouveaux quartiers de la ville à n’avoir aucun réseau enterré. Pourquoi ce quartier est-il délaissé ? »

Cette incompréhension et cet agacement sont exprimés par d’autres habitants. Certains avancent toutefois un début d’explication : « Dans notre quartier, tout est aérien : l’électricité, le téléphone, la télévision câblée. La chaussée et les trottoirs ont été refaits à neuf pour la première fois l’an dernier. Il aurait fallu profiter de cette occasion pour enfouir les réseaux. Il en aurait été de même pour la fibre aujourd’hui. Au lieu de cela, on se retrouve avec des poteaux et des câbles supplémentaires devant nos maisons. »

Une question de sécurité…

« La mise en place des poteaux en bois n’est pas du ressort de la commune ou de l’intercommunalité », réagit pour sa part l’adjoint au maire chargé des travaux, Didier Talamona. Qui évoque « une réglementation » au niveau de la charge à respecter concernant les poteaux en béton. « Le déploiement de la fibre par Moselle Fibre suit le réseau France Télécom. Autrement dit, si les câbles téléphoniques ne sont pas enfouis, la fibre ne l’est pas non plus. »

Jean-Paul Dastillung, conseiller général et premier vice-président de Moselle Fibre, confirme et ajoute : « Il faut savoir que chaque poteau d’Enedis supporte un certain poids. Au-delà d’une certaine limite, le maître d’ouvrage est dans l’obligation d’ériger de nouveaux poteaux pour des raisons de sécurité. C’est le cas pour la rue des Huilliers et dans quelques autres rues de la ville », explique l’élu.

… et de budget !

Pour conclure, M. Dastillung indique que « remplacer un poteau en béton coûte 4 000 à 5 000 €, contre 700 à 800 € pour un poteau en bois. »

Et M. Talamona de citer une étude réalisée il y a 15 ans et selon laquelle le coût de l’enfouissement des réseaux dans toute la ville était de 5 M€. « Aujourd’hui, ce serait certainement plus cher encore ».

Nicolas THIERCY

 

 

Projet Haut Débit à Longeville les St Avold / Bangladesh … et mise en place de poteaux bois supplémentaires.

Nous avons après de multiples courriers et mise en demeure de la municipalité de Longeville et de Mme le Maire obtenu seulement les schémas d’implantation des poteaux en bois en vue du déploiement de la Fibre optique dans notre commune.

Vous trouverez ci dessus les 2 plans prévisionnels de pose de poteaux en bois qui sont totalement inutiles depuis la dernière publication parue au  le J.O Journal Officiel du 13 juillet 2019.

En effet, ce texte de loi a augmenté de façon significative la charge qu’il est possible de rajouter sur les poteaux bétons ENEDIS qui sont déjà partout en place dans notre commune et dans les rues ou les réseaux n’ont pas été enfouis.

 En clair, une très grande partie des poteaux bois prévus  et placés à 1 mètre des poteaux béton actuels sont totalement inutiles et ne feront que l’affaire de la société qui va les mettre en place .

C’est ainsi que l’on gaspille l’argent public au bénéfice de sociétés privées qui se « graissent  »  la patte … avec de telles inepties.

La société MOSELLE FIBRE en charge de ce projet avec toutes ses sociétés sous traitantes doit avoir un intérêt à vouloir poser du « poteau bois » à tout va et en s’affranchissant de tout intérêt Écologique et de pollution visuelle.

Nous tenons a rappeler que 60 à 100 poteaux en bois sont prévus dans notre commune.

De plus , Mme la Maire et ses adjoints sont au courant du probleme. Ils se désintéressent totalement du problème et sont aux abonnés absents .

Leur réponse, c’est le DUF de Faulquemont et son chef de projet M.Henrion qui gèrent  le dossier et laissent ainsi le champ libre à Moselle Fibre de faire et d’ installer des poteaux qui ne sont pas nécessaires.

A aucun moment Mme le Maire ne s’est posé sur le bien fondé et la nécessité de leur mise en place … . C’est gravissime. Mais comme nous sommes en fin de mandature c’est « vogue la galère » et les prochains s’occuperont de ce dossier après les prochaines élections municipales.

Malgré nos demandes retirées au D.U.F et à la Mairie aucun document technique contractuel ne nous a été fourni  justifiant la mise en place de près de 100 poteaux bois supplémentaires. Ce n’est que du vent … comme d’habitude.

Nous avons demandé lors des 2 réunions au DUF que l’on nous communique les résultats des calculs de charge des poteaux béton Enedis … mais rien ne nous a été donné . 

Il est également du devoir de Mme La maire et avant toute signature d’autoriser la mise en place de ces poteaux sur le domaine public de demander également le résultat de ces calculs et de se faire sa propre idée sur le sujet . Mais comme d’habitude, rien n’a été entrepris et c’est aux autres a prendre les décisions et se cache derrière le D.U.F .

La seule affirmation du chef  de projet  Moselle Fibre (M.Cousin)  est de raconter dans les réunions au D.U.F que les nouvelles directives données dans le J.O du 13  juillet sont déjà intégrées  depuis l’année dernière . De plus, il a affirmé devant témoin que le fait de refaire les calculs lui couterait près de 12 K€ … En clair, il n’a rien fait du tout …  et n’a aucune intention d’intégrer les nouvelles données de calcul parues au J.O.  Quand on lui demande de communiquer les résultats des calculs de charge en affirmant qu’eux seul sont compétent pour décider CQFD.

Nous en appelons au bon sens des  Longevillois de ne pas accepter la pose de ces poteaux en bois car la solution est de fixer le câble fibre optique sur les poteaux Beton ENEDIS . L’arrêté du J.O du mois de juillet va dans ce sens . (voir encadré ci dessous a la fin de l’article).

Cela doit être trop simple et ne pas engendrer assez de rentrée d’argent … ce n’est pas grave c’est le contribuable Mosellan qui va payer .

                         

     Signez tous la pétition

     OUI AU TRES HAUT DÉBIT, mais NON  AUX  POTEAUX EN BOIS A LONGEVILLE  LES ST AVOLD  « 

Dernière minute :

 Comme aucun Longevillois n’a renvoyé la convention d’autorisation de mise en place d’un poteau bois sur son terrain, il est prévu que Mme la Maire signe prochainement et sans aucune concertation ( équipe dynamique et communicante …) une autorisation d’installer les poteaux directement au milieu des trottoirs donc sur le domaine public. On va amputer les  trottoirs comme ceux de la rue de Boulay qui ne font déjà que  80 cm de largeur avec la mise en place d’un poteau bois inutile. 

Comme conséquence, plus aucun pensionnaire de l’EHAP  tout proche ne pourra plus se promener en fauteuil roulant et déambulateur .

Merci à Mme le Maire pour l’accessibilité pour les handicapés et personnes âgées qui vous remercient par avance. 

Nous vous tiendrons informés des futures actions que nous allons mettre en œuvre afin de mettre un terme à ce genre d’ineptie.

 

Le Bureau

PLAN  DE MISE EN PLACE DES POTEAUX BOIS :

Lire la suite…

Pétition contre la mise en place de « poteaux en bois  » dans le cadre du déploiement de la fibre optique du réseau THD (Très Haut Débit) à Longeville les st Avold.

Vous trouverez ci dessous un lien vers la pétition en ligne contre la mise en place de poteaux en bois placés à coté des poteaux bétons existants prévue dès Octobre 2018. (Voir les article récents sur le site A.L.M.E.C)

En effet, dans le cadre du déploiement et de la pose des câbles en Fibre Optique par le Département et pour de sombres raisons soi disant de « calcul de charges » d’autoriser la pose de poteaux en bois à 1 mètres de ceux existant actuellement .

Nous ne sommes par au Far West ni au Bangladesh … et une telle action contribuera à dénaturer totalement notre environnement sans compter les désagréments avec un « doublage » physique de tous les poteaux existants.

Ceci concernera dans notre commune de Longeville,  toutes les rues qui disposent encore de poteaux électriques en béton ENEDIS (Électricité et téléphone ,…)  (rue de Boulay, rue de Faulquemont, ….) .

Nous demandons aux personnes qui ont reçus par courrier une convention de mise en place d’un poteau  supplémentaire (en bois) sur leur terrain, de ne surtout pas signer ce document !.

Différentes réunions sont d’ores et déjà prévues avec Le chef de projet du DUF et le bureau d’études de Metz et les entreprises  afin de trouver une solution pour eviter la mise en place de ces poteaux en bois .

Nous avons également demandé a ce que la Mairie de Longeville s’implique dans les discussions en cours ce qui n’est pas le cas pour le moment …

LIEN PETITION :

 » NON A LA MISE EN PLACE DE POTEAUX EN BOIS A LONGEVILLE LES ST AVOLD  POUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE THD « 

Nous vous tiendrons informé de l’avancée des discussions ainsi que des décisions prises.

Le Bureau

PS : en cas de question n’hésitez pas à contacter :

M.MATEJICEK Christian

Tel :   06.07.98.79.75

 

 

 

Video Conseil Municipal vendredi 30 Mars 2018

Video CM Longeville les st Avold – A voir le point 18 ( a partir de la 50 Minutes ) et ou Mme Le maire se fait voter une protection fonctionnelle supplémentaire pour payer les avocats suite à son dépot de plainte personnel … contre M.Denis Schmitt pour soi disant propos diffamatoires … C’est affligeant d’en arriver a un tel point Quand on est une personnalité publique il faut savoir assumer et encaisser qu’il y a des personnes qui ne sont pas d’accord avec vous ! … De plus Mme La maire qui prônait la démocratie participative au début de son mandat l’a totalement mise de coté. Les Longevillois apprécieront cet acte à sa juste valeur …

Le Bureau

Video  CM  30 Mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochain Conseil Municipal Vendredi 29 Mars 2019

 Le prochain Conseil Municipal de Longeville les St Avold se tiendra :

              Vendredi  29 Mars 2019  à 19h00

            Salle du Conseil (1 er étage de la Mairie).

     ORDRE DU JOUR :

1 – Approbation du précédent procès-verbal du conseil.

  • Finances :
  • 2 – Approbation du compte de gestion 2018.
  • 3 – Affectation du compte administratif.
  • 4 – Affectation des résultats 2018.
  • 5 – Vote du taux des différentes taxes locales.
  • 6 – Subventions aux associations.
  • 7 – Vote du Budget primitif 2019.
  • 8 – Donation d’aménagement communautaire 2018/2020.
  • 9 – Subvention exceptionnelle participation à un tournoi de snooker.

Commande Publique :

10 – Marché de construction d’un accueil périscolaire et de réhabilitation de l’école maternelle du centre : avenant n°1 ALBIZATTI  LOT 01 Démolition / gros oeuvre /VRD.

Divers :

11 – Convention d’objectifs – saison 2019/2020 du FCL.

12 – Conventions d’objectifs – Saison 2019/2020  du Basket Club.

13 – Renouvellement de la commission de suivi (CSS) pour le bassin industriel de st Avold Nord.Désignation d’un titulaire et d’un suppléant pour représenter la commune.

14 –  Demande d’octroi de la protection fonctionnelle à Mme le Maire contre les propos diffamatoires et injurieux subis dans le cadre de ses fonctions.

15 – Infos.

Les séances du conseil municipal sont ouvertes au public. Tout habitant de Longeville les St Avold pourra donc y assister. Par contre, pendant la séance, il faudra garder le silence et ne montrer aucun signe extérieur d’approbation ou désapprobation.

Cette séance sera comme depuis 2009 enregistrée sous format Vidéo et rendue disponible pour consultation  sur le site de l’A.L.M.E.C ( www.almec.fr).

Venez nombreux assister à ces séances et de vous rendre compte comment se déroule un conseil Municipal.

Le Bureau

Conseil Municipal animé du Mardi 12 mars 2019 – Vidéos en ligne

Vous trouverez ci joint une copie de l’article publié par le Républicain Lorrain sur la tenue du conseil municipal  de mardi 10 Mars 2019 . Un point important de l’ordre du jour  étant  d’enlever les fonctions du 3 ème adjoint M. Denis Schmitt et de le rétrograder au rang de  conseiller municipal.

NOTA : La vidéo de ce conseil municipal sera rendue très rapidement disponible . Ceci permettra que les Longevillois puissent se faire une idée de quelle manière et sans aucune forme de débats Mme le Maire et ses adjoints expédient les affaires de la commune .

Le Bureau

 

 

 

Vidéo Conseil Municipal  12 Mars 2019 Partie 1   50 minutes  

Vidéo Conseil Municipal  12 Mars 2019 Partie 2   & Fin .

 

Copie du RL en date du Mercredi 13 mars 2019

– Mme BOUTSERIN

La tension était palpable mardi soir à la réunion du conseil municipal. Pas tant pour le débat d’orientation budgétaire ni pour la dénomination de la nouvelle école maternelle inscrits à l’ordre du jour mais pour décider du sort du 3e  adjoint. Quelques semaines après l’audit du Football-club et la démission du président Denis Schmitt.

Absent aux réunions

La maire Suzanne Thielen-Kalis a rappelé les raisons qui l’ont amenée à prendre un arrêté en décembre dernier signifiant à son adjoint, Denis Schmitt, le retrait de toutes ses délégations. « Depuis presque un an, vous n’assistez plus aux réunions maire-adjoints… Vos nombreux écarts… Vos critiques inconstructibles… Vos actions et vos promesses engageant la responsabilité de la municipalité nous ont convaincus de prendre cette décision. » Celle aussi de le destituer ou non de son titre de 3e  adjoint.

La réaction du principal intéressé ne se fait pas attendre. À l’absentéisme reproché, « en 2018, j’ai assuré 42 permanences. Vous, Mme le Maire, 40 ! », introduit-il avant que l’assemblée n’assiste à un échange de balles entre maire et adjoint, encouragé par les élus de l’opposition visiblement dans le camp de l’ancien colistier de la majorité.

Il est alors question de mails dont Denis Schmitt ne serait plus destinataire depuis avril 2018, de mot de passe modifié et non communiqué au 3e  adjoint pour accéder à l’ordinateur de la mairie, de téléphone portable attribué à certains élus, d’indemnités et de promesses non tenues…

Parole contre parole

Suzanne Thielen-Kalis multiplie alors les contre-attaques et les reprises de volée. Joue parfois la montre : « On ne va pas y passer la soirée ! ». Et lorsqu’elle botte en touche, c’est son premier adjoint Etienne Laurent qui relance avec de nouvelles critiques envers son homologue. « Comment peux-tu autoriser l’ouverture d’un commerce sans que la commission sécurité soit passée ? Comment peux-tu prendre un engagement personnel pour accueillir une association sportive de Saint-Avold à Longeville alors qu’il n’y a pas de disponibilité au gymnase ? ». L’échange s’éternise. Chacun se renvoie la balle. C’est parole contre parole.

Vote secret

Trois quarts d’heure plus tard, Christian Matejicek (opposition) réclame un vote à bulletin secret lorsque la maire pose la question : « Qui est contre le maintien du poste d’adjoint à Denis Schmitt et qui s’abstient ? » On entre alors dans les prolongations.

« Est-ce que votre demande de vote secret est motivée », interroge Suzanne Thielen-Kalis. « Oui, répond la tête de liste Longeville pour tous. Il s’agit de la destitution d’un adjoint. C’est suffisamment grave pour que les conseillers s’expriment sans pression. » La réponse interpelle et ne convainc pas la première magistrate qui réclame à nouveau « un motif valable ». « Je vous ai donné la raison. Qu’est-ce qui vous gêne ? Vous avez peur de quoi ? » soupçonne Christian Matejicek.

« Dégoût humain »

Finalement, le vote se fera à main levée. Trois conseillers de l’opposition font savoir qu’ils ne prennent pas part au vote. Par 14 voix « contre » le maintien du poste d’adjoint, 5 « pour » et trois abstentions, Denis Schmitt est mis sur la touche et redevient « simple » conseiller municipal. Dans un dernier sursaut, il se lève, salue l’assistance et remercie ironiquement Mme le Maire de lui avoir fait « ressentir ce sentiment de dégoût humain ».

À Longeville, on n’a pas fini de refaire le match !

Odile BOUTSERIN

SYDEME : Coup de théâtre et démission du président STARK …

Copie article du Républicain Lorrain en date du 19 Mars 2019

Coup de théâtre, ce lundi soir, lors de la réunion du Syndicat des déchets ménagers de Moselle-Est. Les élus ont voté majoritairement contre le budget primitif 2019. Serge Starck, le président, a annoncé sa démission. L’avenir du Sydeme est désormais entre les mains du préfet.

Avec 29 voix contre, 20 voix pour et un bulletin nul, le budget primitif 2019 du Syndicat des déchets ménagers de Moselle-Est (Sydeme), n’a pas été adopté par les élus, ce lundi soir. Un revers que Serge Starck, président depuis cinq ans, a pris personnellement. Le vote du budget devait initialement avoir lieu à la mi-février mais il avait été repoussé, ce qui était déjà mauvais signe.

Le préfet va prendre la main

Le maire de Nousseviller a effectivement annoncé sa démission de la présidence du Sydeme dans la foulée. « Je ne vois pas ce que je pouvais proposer d’autre que ce budget-ci, a-t-il déclaré. Je n’ai plus envie de me mettre les élus à dos et passer en force quelque chose dont la majorité ne veut pas. »

C’est le préfet de la Moselle qui va devoir mettre en place un budget de fonctionnement ajusté en fonction des besoins réels du Sydeme. « Je pense que le préfet ne suivra pas forcément nos prévisions au niveau investissement mais au niveau des tarifs, cela ne changera pas grand-chose. Pour moi, on a assisté à un grand gâchis ce soir. »

Une dette de 70 M€

Pour mémoire, le Sydeme est endetté de 70 M€. Il a clos l’exercice 2018 avec un déficit de 1 994 397 €. Pour 2019, les dirigeants avaient dû trancher dans les dépenses de fonctionnement et les investissements après la présentation du rapport d’orientation budgétaire qui avait été lourdement critiqué par les élus fin février. Les intercommunalités devaient également voir leurs tarifs augmenter. Tout est, ce lundi soir, remis en question.

Emilie PERROT

 

 

Vidéo Conseil Municipal du 14 Décembre 2018

camescope

camescope

Nous venons de mettre en ligne les vidéos du Conseil Municipal  :

                 vendredi  14  Décembre  2018  à 20 Heures .

 

ORDRE DU JOUR :

  1. Approbation du précédent procès-verbal du conseil.
  2. Autorisations d’ouverture de crédit avant le vote du budget.
  3. Marché de construction d’un accueil périscolaire et de réhabilitation de l’école maternelle du centre : Avenant n°=1 au lot de désamiantage .
  4. Marché d’aménagement de la rue des casernes 2 eme tranche : Avenant n°=1 au lot 02 réseaux secs.
  5. Marché d’exploitation thermique des bâtiments communaux : avenant n°=3 IDEX.
  6. Autorisation de sortir la parcelle 30 section 26 du régime forestier.
  7. Travaux ONF en forêt communale.
  8. Prise en charge des frais de déplacement des bénévoles du Cube.
  9. Déclaration du linéaire de la voirie communale pour le calcul de la DGF.
  10. Informations :

Pour visualisez les vidéos cliquez sur le lien ci dessous :

Video 1  –  CM Longeville les St Avold  

Bonne consultation .

Communication de A.D.Q.V de Bitche – Lettre au Préfet de Moselle Gestion SYDEME

A tous,

Vous trouverez ci dessous une communication de l’association ADQV de Bitche qui depuis des années se bat contre la gestion et les malversations dans la gestion du SYDEME .

Un courrier en ce sens a été adressé par le président de cette association au M.Le Préfet de Moselle  afin qu’il assume ses responsabilités afin de mettre un terme aux actions de l’équipe dirigeante du SYDEME . Des communes comme Goetzenbruck ont réuni leurs conseil municipal et voté à l’unanimité une motion contre la gestion désastreuse du SYDEME qui persiste à vouloir investir dans la méthanisation et ainsi de creuser de plus en plus le déficit.

Il est grand temps que d’autres communes prennent l’ampleur de ce problème et aillent et prennent des décisions identiques contre le SYDEME car ils sont redevables devant leurs administrés et concitoyens de cette gestion.  Le D.U.F de Faulquemont doit également se positionner clairement sur cette gestion désastreuse. La seule lettre de M.Lavergne (Président du DUF) et  envoyée il y a quelques mois au président de la chambre régionale des comptes Grand Est est loin d’être suffisante.( voir ci dessous)

Il faut une prise de position claire et sans équivoque de l’ensemble des membres de la communauté agglomération du DUF. Cela va être très difficile, car certains de ses élus sont également des vice présidents  dans l’organigramme du SYDEME qui ne se positionneront pas car leurs intérêts personnels sont en jeu .

Il serait grand temps que les maires des communes faisant partie du D.U.F de Faulquemont prennent des initiatives comme la commune et les élus de Goetzenbruck .Mais pour ce faire, il faut un courage politique que beaucoup n’ont et n’auront pas de peur car tous ont peur d’exprimer leurs opinions .

Bonne consultation.

Le Bureau

Délibération CM Goetzenbruck page 1

Délibération CM Goetzenbruck page 2

DUF – Le SYDEME dans le collimateur