Présentation A.L.M.E.C.

L'association A.L.M.E.C. a vu le jour à Longeville-les-St-Avold le 25 juin 2008. L'objectif principal de l'association est de promouvoir la mise en place de l'internet haut débit sur la commune et ainsi proposer aux entreprises et aux particuliers la disponibilité d'offres et de services numériques modernes. Pour plus d'information sur l'association rendez-vous sur la page statuts.

Réponse de M.LEROY – Président du Conseil Général de Moselle

Nous venons de recevoir une réponse officielle en date du 6 Décembre 2010  de la part de M.LEROY  – Président du Conseil Général de Moselle et qui fait suite à l’envoi d’un courrier en A/R (18 Octobre 2010 )  sur la problématique du non accès au haut débit de près de 60 % des Longevillois .

Ci joint le lien vers le fichier : Réponse de M.Leroy

Nous allons analyser ces éléments de réponse qui à première vue  mettent à nouveau France Telecom en cause … .

M.Leroy propose  sous forme manuscrite son aide, il  nous dit que certes la situation de l’Internet est « difficile » et qu’il va personnellement contacter France Telecom ainsi que le maire de Longeville les st Avold ….Nous attendons de la part de M.Leroy des actions concrètes sur ces points précis et principalement vis à vis de la municipalité de Longeville et de son maire afin qu’enfin il se décide de régler une fois pour toute ce dossier .

Lire la suite…

Projet immobilier LogiEst à 1 €

Le délai prévu pour le 17 Décembre 2010 en vue de la remise des documents est dépassé. Une nouvelle fois, M.Webert se moque des institutions et bafoue les lois en vigueur dans notre pays.

Devant ce refus, nous allons saisir officiellement   la C.A.D.A à PARIS et demander au travers de cette institution, la remise « forcée » de ces documents contractuels.

M.Webert préférant s’obstiner et de se voir à nouveau contraint par des institutions d’appliquer la Loi.

Les Longevillois  apprécieront  le peu de « Transparence » que met le maire dans les dossiers  qui deviennent de plus en plus mystérieux et opaques…

La vraie question est de savoir ce qui se cache derrière cette façon d’agir ?

Que cache t’on aux Longevillois sur le fait de ne pas vouloir communiquer ces documents ?

Lire la suite…